Des centaines de députés de diverses nations pour l’interdiction du Hezbollah

 

Des politiciens et des législateurs européens et des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et d’Israël joignent leurs appels pour que l’UE supprime une distinction entre le bras politique du Hezbollah, qui est autorisé à opérer sur le continent, et son aile militaire, qui a été désignée organisation terroriste à la suite d’une attaque meurtrière contre des touristes israéliens en Bulgarie le 18 juillet 2012.Lire la suite sur jforum.fr