Des camions pour Gaza dessinent un plan de paix à 2 Etats palestiniens©

Le négociateur spécial américain Jason Greenblatt a félicité le Premier ministre Binyamin Netanyahou, pour avoir laissé les camions de carburant financés par le Qatar se rendre dans la bande de Gaza le 9 octobre. C’est parce que c’était la première mesure, selon Debkafile,  vers l’implantation du plan de paix israélo-palestinien plan de paix, conçu par l’Administration Trump, en partenariat avec Israël et l’Égypte, visant à séparer la bande de Gaza de la Judée-Samarie (Bande occidentale du Jourdain) pour former deux entités palestiniennes distinctes.

Alors que les politiciens israéliens continuent de se disputer sur le pour et le contre de la “solution à deux États” pour résoudre le différend israélo-palestinien, après des années où elle n’a mené nulle part, Washington, Jérusalem, le Caire et Doha ont commencé à façonner ce conflit très différente cette formule dite “à deux-Etats”. Les camions-citernes de carburant devraient être suivis par des livraisons d’autres produits de base essentiels, ainsi que par des injections d’argent liquide, destinées à la population de Gaza, aux prises avec des difficultés financières. Ces envois d’aide ne seront pas remis à l’administration dirigée par le Hamas, mais débarqués dans des installations contrôlées par l’ONU pour être distribués à la population, sous la supervision du négociateur pour la paix de l’organisme mondial, Nikolaï Mladenov.Lire la suite sur jforum.fr