Des boycotteurs britanniques occupent les locaux d’une société israélienne: la police ne procède à aucune interpellation

Une partie des boycotteurs de l’association BDS est montée sur le toit des locaux d’Elbit dès 5 h du matin, tandis que d’autres s’enchaînaient aux portes de l’usine Instro Precision, filiale britannique de Elbit, basée à Haïfa.« Et si Israël peut se permettre ces massacres, c’est parce que le gouvernement britannique collabore sur le plan militaire avec cet Etat, et lui permet même de développer sa production meurtrière sur le sol britannique », a déclaré aux médias — qui ont bien couvert l’événement— Emma Parsons, l’une des militantes de la « Campagne Stop Elbit ». Ce groupe avait déjà occupé une première fois une autre usine d’Elbit dans le Staffordshire, en août dernier, et Elbit a abandonné les charges contre eux, alors qu’ils devaient passer en procès récemment, parce que la compagnie ne voulait pas dévoiler au tribunal les documents concernant ses exportations vers Israël. La police, présente sur les lieux, n’a arrêté aucun des participants à cette action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *