La députée Hanin Zoabi: «Les Juifs n’ont pas le droit à l’autodétermination»

 Samedi dernier, la Fondation de Jérusalem pour l’Éducation et le Développement Communautaire (The Jerusalem Fund for Education and Community Development)  a organisé une soirée de gala à l’hôtel Crown Plaza à Dallas, à l’occasion de son 40ème  anniversaire. L’invitée d’honneur de la soirée était la députée israélienne Hanin Zoabi  (la Liste Arabe Unifiée) dont le discours portait le titre: « Ce qui fait peur à Israël ».

La Fondation de Jérusalem travaille à «renforcer la sensibilisation concernant la Palestine aux États-Unis et à l’étranger». La Fondation a trois programmes principaux: le lien humanitaire, qui amasse des fonds pour fournir des secours, des services médicaux et un soutien communautaire; le centre de la Palestine qui accueille des activités éducatives; et l’organisme culturel qui gère  la galerie d’art activiste Al Quds.

L’abolition du droit des juifs à l’autodétermination

Au plus fort du discours, près de la fin,  Zoabi a présenté sa perception en profondeur: l’abolition du droit des juifs à l’autodétermination. «La vision que nous présentons est une vision de liberté, qui peut être la vision d’un état palestinien», a-t-elle dit.  « Cela car elle présente Israël en tant qu’état qui a peur de la démocratie, des droits de l’homme, de l’égalité. Toute la routine israélienne n’est pas une routine de légitime défense mais de violence, d’hostilité et de colonialisme contre les palestiniens. Mais cela ne constitue pas l’unique point d’importance».

À ce stade, Zoabi répond également à la demande posée par Israël depuis quinze ans et constituant une condition de base à un accord et à un arrangement politique avec les palestiniens – la reconnaissance d’Israël en tant qu’État juif. «Nous définissons cette vision en tant que droit à l’autodétermination – non pas pour les juifs, (mais) pour les Israéliens. Nous, les Palestiniens, devons faire face à cette question (celle de l’autodétermination pour les Juifs)».

Source:  JPost

Traduction: CFCA

2 pensées sur “La députée Hanin Zoabi: «Les Juifs n’ont pas le droit à l’autodétermination»

  • 18 octobre 2017 à 6:13
    Permalink

    Quand les laxistes de ce gouvernement vont ils enfin décider de renvoyer cette terroriste de la Knesset et de lui retirer sa nationalité israélienne. Dans n’importe quel pays ce serait déjà fait, de quoi ont ils peur ?

    Répondre
  • 19 octobre 2017 à 3:53
    Permalink

    guilad
    si tu savais combien tout le monde aimerait que ca se produise,mais c’est un des desavantages de la de mocratie.tant qu,elle aura des voix en sa faveur elle pourra rester a la knesset.la seule issue serait de prouver qu’elle a commis un acte terroriste ou qu’elle a oeuvre contre l’interet national.malheureusement la calomnie meme la plus virulente rentre dans la rubrique :liberte d’expression
    de plus notre systeme juridique qui malheureusement se montre si ferme et « muscle »lorsqu’il s’agit d’un dossierisraelien proper,semble paralyse face a des affaires de ce genre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *