Député israélienne : J’ai passé 4 jours avec Mélenchon, un odieux antisémite

Même s’il s’est toujours défendu d’être antisémite, Jean-Luc Mélenchon n’a jamais été tendre avec Israël. « La critique de l’action du gouvernement d’Israël n’est pas de l’antisémitisme » se justifie-t-il avec raison. Mais la frontière entre les deux notions est comme on le sait, toujours très mince. Retour sur un épisode révélateur de la vrai nature du leader insoumis.

C’est le journaliste et commentateur politique d’i24news Dror Even Sapir qui a relevé il y a 2 ans sur sa page Facebook, un tweet qui était passé inaperçu. Signé de l’ancienne dirigeante travailliste Shelly Yehimovitz, il concerne la France. Plus particulièrement le leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon.

Yéhimovitz-Mélenchon: le contexte

Nous sommes en pleine cérémonie de la rafle du Vel d’hiv à Paris. Jean Luc Mélenchon (tout comme Marine le Pen) s’en prend au discours prononcé par Emmanuel Macron. Ce dernier avait réaffirmé que c’était bien la France qui avait organisé la rafle. Mais pour le leader de la France insoumise,  « Vichy ce n’est pas la France. Déclarer que la France est responsable de la rafle du Vel d’Hiv est là encore un franchissement de seuil d’une intensité maximale », s’indigne-t-il.

Retour en Israël. Nadav Eyal, journaliste de la 10e chaine (Aroutz 10) évoque l’affaire. Il cite les propos de Mélenchon. Et il obtient sur Twitter une réponse de Shelly Yehimovitz qui ne laisse aucune place au doute.

Le Tweet de Yehimovitz sur Mélenchon
Le Tweet de Yehimovitz sur Mélenchon

« Il y a quelques années, j’ai dû le supporter pendant 4 jours, au cours d’un colloque à Naples. Il faisait preuve d’un antisémitisme qui suscitait l’écœurement et l’effroi », écrit la députée israélienne.

Contacté par Coolamnews, Dror Even Sapir a indiqué avoir tenté d’obtenir des éclaircissements à ce sujet auprès du porte-parole de Shelly Yehimovitz, sans succès pour le moment. Reste que ce commentaire de l’ancienne leader travailliste israélienne, jette un jour nouveau sur la personnalité du leader de la France insoumise.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

8 pensées sur “Député israélienne : J’ai passé 4 jours avec Mélenchon, un odieux antisémite

  • Avatar
    16 juillet 2018 à 8 h 29 min
    Permalink

    Cet info est passée depuis fort longtemps, Méluche est un aussi odieux personnage que Dieudonné, Soral et cie, ils surfent sur la fragilité intellectuelle d’une population en mal de bouc émissaires pour leurs incompétences… leur seul intérêt c’est le profi qu’ils peuvent en tirer.

    Répondre
    • Avatar
      16 juillet 2018 à 11 h 39 min
      Permalink

      la comparaison avec la mouvance Dieudonné-Soral peut se discuter mais il est certain que Mélenchon, même s’il devait s’en défendre avec la dernière énergie, « joue » de façon subliminaire sur l’antisémitisme. La certitude m’en est venue en 2007 lorsque s’est agi de désigner le candidat socialiste à la présidentielle : il n’a pas cessé de bruyamment faire savoir que, non-non-non-non, si DSK était choisi alors il ne voterait pas pour lui. Or rien ne prouve que DSK, s’il avait été élu, aurait fait une politique spécialement plus à droite que le fondé de pouvoir du CAC40 (François Hollande). Peut-être même aurait-il fait une politique de droite « appropriée » -vu, du point de vue de la droite- et non la politique de gribouille qu’a faite l’ex-Premier secrétaire

      Répondre
      • Avatar
        17 juillet 2018 à 9 h 07 min
        Permalink

        Vous savez comme moi que l’antisémitisme est une idéologie mortifère capable de fédérer les extrêmes mais pas seulement. Gauche et droite se sont largement retrouvées sur le sujet; de l’affaire Dreyfus à Vichy, via l’entre-deux-guerres, l’histoire nationale regorge de ces alliances dont on pense, A TORT, qu’elles sont contre -nature !!!!!
        Sans même évoquer les écrits antisémites de ces socialistes utopistes à la Proudhon, voulez-vous que nous parlions de Jules Guesde, des écrits de Jaurès au tout début de l’affaire Dreyfus, de Maurice Thorez et des caricatures parues dans « l’humanité » au moment des mandats de Blum, Mandel, Mendes-France? En quoi sont-ils différents de ce que disent alors les tenants de « l’action française »? Oui, il y a un fort antisémitisme à gauche, y compris chez celle qui se voudrait non-dogmatique ( Vichy est là pour en témoigner). Evidement, aujourd’hui, Soral et l’autre abruti— 2 neurones à eux deux — gros bras dangereux, vont émarger chez les muzz et autres bas de plafond de banlieues ( Hitler n’a-t-il pas commencé comme ça avec le lumpen prolétariat? ), tout en ravivant, comme le fait l’islam, l’antisémitisme de salon des milieux germanopratins.
        Sous couvert d’antisionisme et que vous le vouliez ou pas, Mélenchon est en droite ligne de ce courant de gauche antisémite non pas seulement parce que sa phobie EXCLUSIVE d’Israël l’aveugle sur le reste du Monde mais qu’à l’occasion de discours, il s’est laissé aller à déblatérer sur les juifs de France, sur le CRIF etc. L’auriez-vous oublié? Non content de soutenir les Chavez, Castro et autres régimes arabes des plus corrompus dont celui de Bachar El Assad, son grand copain, il ne cesse de pourrir nos semelles parce qu’au lieu de l’éviter, comme nous devrions le faire, nous ne cessons de marcher dedans! Au fond, il n’est qu’un petit Doriot de pacotille. Comme le petit facteur de Neuilly, il ne lui manque plus que la croix gammée et le croissant qui va naturellement avec. A défaut de le combattre, il nous faut, pour l’instant, tirer la chasse.

        Répondre
        • Avatar
          18 juillet 2018 à 7 h 31 min
          Permalink

          A la réflexion, Mélenchon serait plutôt un mélange entre Doriot pour la gouaille et de Déat, un Marcel, agrégé d’histoire, socialiste, pacifiste par nature ( un autre ciment fédérateur entre les extrêmes) : « … Mourir pour Dantzig, non! », c’est lui. Proche de Laval, il est ministre du travail et de la solidarité sociale en 44 dans un des nbx de Vichy.
          Malgré des différences de taille, les deux leaders sont des antisémites convaincus ( en phase totale avec la politique antisémite de Vichy, pour le second, notamment sur  » les juifs étrangers »), tous les deux suivront Pétain à Sigmaringen, tous les deux crèveront comme des crevures qu’ils étaient : le premier mitraillé, le second terré comme un rat dans un monastère italien.

          Répondre
    • Avatar
      6 juin 2019 à 0 h 16 min
      Permalink

      Tout à fait exacte. Ils ne sont mues que par l’argent qu’ils peuvent tirer d’imbéciles aigris par leur incompétence et leur inculture totale.

      Répondre
  • Avatar
    5 juin 2019 à 10 h 23 min
    Permalink

    Ne rêvez plus sur votre chère France !
    Les explications ,a quoi bon !
    Bon ,essayez ,rassurez vous ,mais très franchement ,il est trop tard !

    Répondre
  • Avatar
    5 juin 2019 à 16 h 29 min
    Permalink

    Là vous déconnez complètement! Que le gouvernement de Vichy ait pratiqué une politique dégueulasse personne (honnêtement) ne le nie, mais comme De Gaulle je dit et je le crie (au nom de mon père et de tous ses amis qui ont fait la guerre et dont certains ont laissé leur peau, soit dans la résistance soit sur le front pour délivrer la France) La France , la France réelle, pas cet étron de gouvernement esclave des nazis, n’a pas participé à l’extermination des juifs. Même Badinter ( qui est quelqu’un d’assez bien placé pour en parler) et Simone Weil (la très regrettée)l’ont reconnu. Alors, que Mélanchon soit un sale con? d’accord, qu’il soit un politicien opportuniste? c’est vrai, qu’il flirte ouvertement avec les islamiques (pour des raisons électorales) c’est encore vrai! Mais cela ne suffit pas pour en faire un abominable antisémite, presque néo nazi caché!Non arrêtez avec ces jugements à l’emporte pièce juste basés sur l’émotion, le « sentiment  » et pas sur les faits !pour moi le commentaire d’une ex députée travailliste israélienne , est d’abord un jugement subjectif. Pour moi un anti sémite c’est quelqu’un qui veut la mort ou la destruction des juifs en tant que peuple ou nation; Ce n’est pas le cas de Mélanchon, même si comme certains l’on souligné il y a toujours eu à gauche un Antisémitisme bien plus redoutable et marqué que l’anti judaïsme chrétien . D’ailleurs Hitler était Socialiste et Staline est mort (miraculeusement ) à quelques jours près de déclencher la liquidation physique des juifs D’URSS!

    Répondre
  • Avatar
    5 juin 2019 à 17 h 35 min
    Permalink

    De nombreuses personnalités de la Gauche israélienne sont incapable de détecter l’antisémitisme même si celui-ci leur mord l’arrière-train. Au pire, certains, à l’instar des Juifs (réformistes) du Parti Démocrate américain, n’ont jamais rencontré d’antisémite avec lequel ils n’ont pas immédiatement sympathisé!

    Shelly n’entre pas dans cette gamme de parfaits pigeons et de Selbsthaẞ-Juden, et c’est la raison pour laquelle je la trouve éminemment « votable-pour »!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *