Démenti de Tsahal concerant le blindage du véhicule attaqué par le Hezbollah

Tsahal a démenti ce soir les rumeurs selon lesquelles le véhicule utilisé par les soldats israéliens lors de l’attaque du Hezbollah, ne répondait pas aux normes habituelles en termes de blindages pour ce type de missions. « Nous avons enquêté sur l’incident et nous en concluons que le problème ne provenait pas du véhicule maus de la précision des tirs de l’ennemi » selon un responsable de l’armée. Plusieurs responsables de Tsahal avaient auparavant déclaré que les véhicules occupés par les victimes israéliennes,  des jeeps Isuzu, étaient des véhicules civiles non blindés. La politique de Tsahal est de n’utiliser que des véhicules blindés lors des missions de patrouilles à la frontière libanaise, et les premières explications faisaient état d’une erreur de l’armée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *