De peur d’être agressés, des casques bleus se réfugient derrière Israël

Les Nations-Unies ont été pris en flagrant délit d’incohérence, note Boaz Bismuth. Il constate que les casques bleus se servent maintenant d’Israël comme bouclier humain, oubliant que le Hamas il y a peu s’était servi d’eux dans le même cas. Mais l’ONU ne mentionne pas qu’il se soustrait à ses devoirs à la frontière nord. C’est à présent le Front Al Nosra qui utilise les armes et véhicules blindés de l’ONU.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *