David Cameron : Auschwitz le rend triste

Le Premier ministre britannique David Cameron est rempli de chagrin au cours de sa visite d’Auschwitz. « Comme je marchais autour des chambres à gaz, j’ai passé le couloir des chaussures des enfants, puis je suis descendu sur les pistes de chemin de fer, j’ai été rempli d’un sentiment de tristesse pour tous ceux qui ont été tués simplement à cause de leur foi. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *