Danon s’acharne sur le cas du député arabe qui participe à la flottille qui vogue vers Gaza

Le ministre de la Science exhorte le procureur général de considérer Gaza « comme une zone terroriste hostile » et demande que l’on empêche ceux qui participent à la flottille de se présenter à la Knesset lors des prochaines élections. Danny Danon (Likoud) a appelé le procureur général Yehuda Weinstein samedi soir pour enquêter sur Bassal Ghattas (Liste arabe commune) qui sera présent sur la « Flottille de la Liberté 3, » qui approche de Gaza. Danon a demandé d’examiner si juridiquement Gaza tombe dans la catégorie de « territoire hostile », dont l’entrée est interdite à un député de la Knesset.

Danon a noté la décision du Cabinet de sécurité en 2007 de déclarer Gaza « territoire hostile », ainsi que la Loi fondamentale qui stipule qu’un candidat qui visite illégalement un Etat ennemi pendant les sept années précédant une élection peut être rejeter de la Knesset. Le seul problème qui subsiste, c’est que si la flottille est rejetée, Ghattas ne rentrera pas à Gaza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *