Croissance : Prévisions du FMI à la hausse pour Israël

Le FMI – Fonds Monétaire International – a fait part de ses prévisions de Croissance. Ces-dernières sont à la baisse pour nombre d’économies, notamment en raison de risques accrues sur le plan de l’Économie mondiale. Pourtant, les prévisions pour l’Économie israélienne ont été revues à la hausse, passant de 3.30 % en mars 2018 à 3.60 %.

Contre-courant : Le FMI revoit ses prévisions de Croissance à la hausse pour le marché israélien, alors que ses prévisions actualisées sont beaucoup plus pessimistes pour nombre d’économies et pour l’Économie mondiale en générale.

Selon ses dernières prévisions en mars 2018, l’Économie israélienne devait connaître une croissance de 3.30 % en 2018, avant de les revoir à la hausse à savoir 3.60 %.

Il en va de même pour l’inflation qui devrait être plus importante que lors des précédentes prévisions, à savoir 0.90 % et non 0.70 %.

Sur un plus long terme, le FMI prévoit toutefois une légère baisse de la Croissance en Israël : ainsi, elle devrait être de 3.50 % en 2019, passer à 3.30 % en 2020 et être de 3 % environ pour la période 2021-2023.

Dans l’ensemble, la Croissance israélienne reste plus faible que la Croissance moyenne dans le monde, à savoir 3.60-3.70 % annuel, mais reste bien plus élevée que celle ayant cours dans le monde occidental, qui devrait passer de 2.40 %/an actuellement à 1.50 % au cours de la période 2021-2023.

Prévisions de croissance dans le monde

Concernant les pays émergents, leur Croissance devrait rester forte, oscillant entre 4.60 et 4.80 % jusqu’en 2023.

Pour ce qui est du reste des économies, le FMI a revu à la baisse ses perspectives de Croissance pour nombre de pays, notamment en raison de l’augmentation des risques pour l’Économie mondiale, passant de 3.90 %/an à 3.70 %/an.

Concernant les États-Unis, les perspectives de Croissance du FMI restent inchangées pour 2018 notamment en raison d’une Économie robuste, avec une baisse cependant des projections pour 2019, à savoir une Croissance passant de 2.70 %/an à 2.50 %/an.

La zone Euro devrait atteindre les 1.90 %/an en 2019.

Dans ses prévisions, le FMI a passablement tancé la politique économique du gouvernement Trump l’ayant notamment mené à une guerre commerciale avec la Chine, qu’il qualifie de “non durable”.

Le fonds estime que l’imposition des droits de douane dans l’industrie automobile amputera d’1 % l’Économie américaine et de 0.50 % l’économie mondiale.

Réformes nécessaires

À noter que les États-Unis sont le plus grand donateur au FMI, qui fut établi à Washington au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Et de conclure son rapport prévisionnel en ces termes “l’Économie mondiale est actuellement exposée à une chute abrupte et soudaine” avant d’enjoindre les pays à mener des réformes et des changements sur le plan structurel, tant au niveau national qu’international, “de manière à promouvoir la croissance économique à moyen terme et à créer des coussins de sécurité dans le cas d’une éventuelle crise”.

SOURCE : crédit immobilier en israël.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *