Crise soudaine entre le Hamas, l’Iran et le Hezbollah

L’organisation terroriste a découvert qu’au moins une personne travaillant pour Musa Abou Marzouk, qui dirige l’aile des relations étrangères du Hamas, est un agent iranien probablement recruté par le Hezbollah.

Une crise à trois volets entre le Hamas, le Hezbollah et l’Iran a éclaté ces derniers jours après qu’un membre du personnel travaillant pour un haut responsable du Hamas a été identifié comme un espion iranien.

D’abord rapporté par la chaîne israélienne de télévision N12 , le Hamas a découvert qu’au moins une personne travaillant aux côtés de Musa Abou Marzouk – qui dirige les opérations de relations extérieures de l’organisation terroriste – est un agent iranien. L’homme a très probablement été recruté par le Hezbollah, l’organisation terroriste chiite libanaise.

Selon N12, le présumé espion iranien a gardé un œil sur son patron, Marzouk. Il a rendu compte de chacun de ses mouvements et de ses conversations à son contact iranien.

Scandale

Marzouk, qui aurait été scandalisé par l’opération d’espionnage, s’est plaint directement au chef du Hamas Ismail Haniyeh.  Ce dernier a, à son tour personnellement soulevé la question avec le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah et de hauts responsables iraniens. Marzouk, s’oppose vivement aux liens croissants du Hamas avec l’Iran et réside au Qatar.

Bien que l’Iran soutienne financièrement le Hamas et ses activités terroristes depuis des années, l’organisation basée à Gaza hésite à embrasser pleinement Téhéran en tant que bienfaiteur, conscient que ses alliés arabes, tels que l’Égypte et la Turquie, considèrent l’Iran comme une menace régionale.

L’espion aurait été contraint de démissionner du bureau de Marzouk. Il aurait fui au Soudan après la découverte du complot.

SOURCE:  Israel Hayom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *