Crise immobilière en Israël…ou pas ?

Selon le rapport du « Bureau Central des Statistiques », l’offre d’appartements commercialisés, mais pas encore vendus (« appartements neufs à vendre ») a augmenté régulièrement de 10% par an en 2015 et 2016. Aujourd’hui, il n’est pas rare à Tel Aviv de trouver des appartements à vendre à 40 ou 50.000 shekels du mètre carré (entre 10 et 12 500 euros)

Crise immobilière ? Certains programmes  sur Jérusalem dans le quartier de Baka  par exemple se vendent à 70.000 shekels du mètre carré. On comprend donc pourquoi les appartements se vendent moins bien depuis 2 ans. Notons que le salaire moyen israélien aura été selon un baromètre paru en 2016 de 10.128 Shekels (2.532 €) et le salaire médian d’environ 6.885 Shekels (1.721 €)

Même si ces niveaux de rémunérations sont un peu supérieurs à ceux  des Français, il est devenu compliqué d’être propriétaire de son logement à Tel Aviv  ou Jérusalem ! On comprend encore mieux pourquoi les appartements se vendent moins bien depuis 2 ans. Le niveau de vie de la population israélienne ne suit plus !!

Si cela continue, on se dirige, clairement vers une baisse  voire une crise de l’investissement immobilier en Israël !! Mais tirer cette conclusion reviendrait à n’avoir qu’une lecture superficielle de l’économie Israélienne. Comparons avec les grandes métropoles mondiales telles que Paris, Londres ou Manhattan.

Israël, comme les autres

Qui aujourd’hui peut se loger a Saint Germain-des-Prés, dans le quartier de Central Park à Manhattan ou de Notting Hill à Londres ? Certainement pas le salarié moyen. Israël est donc devenu un pays à l’identique des grandes capitales mondiales

Qui peut se permettre d’acheter un appartement à Neve Tsedek, ou sur la Tayelet de Tel Aviv a 100.000 NIS du mètre carré ? Toujours pas le salarié moyen. Israël est donc devenu un pays à l’identique de ces grandes capitales mondiales. La population se concentre naturellement à la périphérie.

Excepté, que dans notre pays la croissance est de 3,8% en 2016 la ou péniblement, celle de la France est de 1,1%,  la Grande Bretagne de 1,8%, les Etats Unis de 1,6%. Quant au taux de chômage du pays, il est à 4,5% (9,6% en France). Enfin, la dette du pays est de 67% en 2015 (97% en France !)

Finalement une hausse constante des ventes et des prix de l’immobilier en Israël.

Il faudra donc se résoudre à comprendre tout d’abord qu’Israël n’est pas composé de deux villes ! Comprendre aussi que dans ces  mêmes villes, il existe de grandes disparités.

Selon une étude publiée par « L’ordre des experts immobiliers » du 28/11/2016 portant sur 16 villes, les prix moyens à Eilat pour un F4 sont de 1.150.000 shekels, de 1.413 000 shekels à Haïfa, de 1.713 000 à Netanya et de 2.013 000 à Jérusalem!!!

Notons également que le BCS (Bureau Central des Statistiques) a admis après plusieurs mois,  que l’étude indiquant une hausse des appartements invendus en 2016 comportait des erreurs. Dans le courant de l’année 2017, sera publié un correctif rapportant finalement une hausse constante des ventes d’appartements en Israël.

Encore de belles opportunités d’investissements immobiliers

Par ailleurs, malgré le fait que nous soyons arrivés dans « l’esprit », aux mêmes constats économiques que les grandes capitales mondiales, le pays est jeune. Il n’a que 69 ans d’existence. Il existe encore de belles opportunités d’investissements immobiliers, à la fois en termes de plus-values courts termes et longs termes.

Alors,Peut-on parler de crise immobilière ? Que vous souhaitiez acheter votre appartement ou votre maison pour y loger, où que vous soyez investisseurs opportunistes, pas d’inquiétude. Le pays a encore de belles années devant lui. Il suffit juste d’être bien accompagné et conseillé !

David Boukhabza

David Boukhabza

CEO de la société CAYA HARMONY CAPITAL. Spécialisé dans la recherche et la sélection d’opportunités d’investissements dans le domaine financier et immobilier.
Installé en Israel depuis 2 ans, David Boukhabza s’est toujours fixé comme mission principale de rendre accessible les investissements d’ordinaires destinés aux gros investisseurs.

8 pensées sur “Crise immobilière en Israël…ou pas ?

  • 9 juillet 2017 à 2:17
    Permalink

    Votre comparaison n EST pas valide parceque Israel est en guerre meme le gouvernement et media ne le dise pas.

    Répondre
    • 9 juillet 2017 à 4:13
      Permalink

      Et alors, justement, pour un pays en guerre c’est pas mal non !!!

      Répondre
  • 9 juillet 2017 à 2:37
    Permalink

    L’offre immobilière est énorme et la demande en chute libre, attention à l’atterrissage car nous avons les mêmes ingrédients qu’avant la crise immobilière de 2009 en Espagne, une croissance forte, et des prix de vente très élevés ainsi qu’un endettement très important des menages. L’explosion de cette bulle immobilière peut se révélée catastrophique pour Israël. Mais on n’a pas l’impression que le gouvernement de Bibi and Co en a conscience. !!!

    Répondre
    • 9 juillet 2017 à 4:12
      Permalink

      Votre remarque est infondée, Israel souffre d’un manque drastique de terrain, la demande n’est pas du tout en chute libre !!!!
      Ou habitez vous Monsieur ?
      Rien à voir avec la bulle immobilière en Espagne qui faisait suite à la crise de 2008 !!!

      Revoyez vos sources…

      Répondre
  • 9 juillet 2017 à 7:34
    Permalink

    Le regime Israelien dois rendre ses quatre vingt treize pour cent de terre il a vole au peuple et comme les arabes pouvoir construir des chateaux pour 50000 $ comme le font des dizaines milliers d’arabes dans le neguev le nord jerusalem

    Répondre
  • 9 juillet 2017 à 11:55
    Permalink

    La crise immobiliere espagnole n’a rien à voire avec la crise mondiale de 2008. Il faut regarder les offes immobilières su Yad2 et vous vous rendrez compte du nombre très élevé des offres de ventes, et surtout de l’ancienneté de ces offres souvent plus de 6 mois. De multiples programmes de reabilitation type Tamah sont à l’arrêt faute d’acquéreurs. Il ne faut pas mettre la tête dans le sable chose que l’on fait trop souvent en Israël. Il y a des mesures que le gouvernement peut prendre.

    Répondre
    • 16 juillet 2017 à 9:31
      Permalink

      Un appartement de quatre pièces vaut 1.200.000 € à côté de tel aviv

      Répondre
      • 24 juillet 2017 à 7:07
        Permalink

        Bonjour
        Pourriez vous me dire oû SVP Vous e rendrez service . Merci bcp

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *