Coup de théâtre ! Vers un transfert de l’ambassade britannique à Jérusalem

La ministre des Affaires étrangères et candidate à la direction des conservateurs, Liz Truss, s’est engagée à envisager le transfert de l’ambassade britannique en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Quasiment assurée d’être élue chef des conservateurs et devient Premier ministre le mois prochain.

Liz Truss a pris une confortable avance sur son rival Rishi Sunak, ex-ministre des Finances dans la course à la succession de Boris Johnson. Sa promesse sur le transfert de l’ambassade est contenue dans une lettre. Elle a été envoyée la semaine dernière aux membres des Amis conservateurs d’Israël. Mme Truss a également averti que si l’Iran continue de refuser un nouvel accord sur le nucléaire, alors « toutes les options sont sur la table ». Truss a même suggéré qu’elle serait prête à soutenir une action armée d’Israël ou des États-Unis.

Puis, elle a ajouté : « Mon histoire en faveur d’Israël sur la scène mondiale est claire. En tant que ministre des Affaires étrangères, ce fut un grand honneur de renouveler l’engagement du Royaume-Uni envers Israël par le biais d’un nouveau partenariat stratégique Royaume-Uni-Israël aux côtés de mon homologue Yair Lapid. La sûreté et la sécurité d’Israël sont de la plus haute importance.

La fin du boycott local

Mme Truss a déclaré qu’elle prévoyait de « renouveler son engagement » envers la communauté juive du Royaume-Uni. Elle s’est engagée : « Je veillerai à ce que nous mettions en œuvre notre projet de loi visant à mettre fin aux conseils locaux ». Ils introduisent des politiques de boycott, de désinvestissement et de sanctions (BDS) qui ciblent Israël.

« Les organismes publics ne devraient pas s’engager dans de telles politiques discriminatoires. Elles vont à l’encontre de la position de ce gouvernement et sèment des divisions inutiles. Je veillerai à ce que cela cesse.

« Il reste également important pour moi que le public soit éduqué sur les dangers de l’antisémitisme. Il joue un rôle dans la conduite de l’antisionisme et du sentiment anti-israélien. Une partie cruciale de cela est la formation continue sur les horreurs de l’Holocauste, qui, je l’espère, se reflétera dans un mémorial approprié à la mémoire de millions de victimes. »

L’Onu et l’ambassade

Elle a par ailleurs déclaré qu’elle soutenait la récente protestation de M. Lapid aux Nations Unies contre l’actuel comité spécial chargé d’enquêter sur Israël, le qualifiant de « partialisé sur le plan institutionnel et de gaspillage d’argent ». Selon elle, « les représentants de l’ONU ayant des antécédents d’antisémitisme  ne devraient avoir aucun rôle dans l’examen des activités d’Israël ».

En ce qui concerne l’ambassade, Mme Truss a déclaré qu’elle comprenait « l’importance et la sensibilité » de son emplacement. Elle en a en outre discuté à plusieurs reprises avec son « bon ami » M. Lapid. « Le transfert de l’ambassade vers Jérusalem est mon option », a-t-elle encore déclaré. Cette annonce sur le transfert de l’ambassade est sans précédent sur cette question au Royaume-Uni.

Mme Truss a conclu en disant que « nos valeurs communes sont fortes et doivent être défendues. Le Royaume-Uni devrait se tenir aux côtés d’Israël, maintenant et à l’avenir. En tant que Premier ministre, je serais à l’avant-garde de cette mission.

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.