Coronavirus : les Israéliens, rois de la consommation

Un secteur semble tirer son épingle du jeu en ces temps de coronavirus, de confinement et de fermeture de pans entiers de l’économie.

Durant le dernier semestre, la vente des produits de consommation a atteint des sommets avec un chiffre d’affaires de 25 milliards de shekels, soit une hausse de neuf pour cent par rapport à la même période de 2019. La pandémie a incité la population à acheter davantage de nourriture, de boissons et de produits de soins et d’hygiène corporels.

En ces périodes de fermetures de bars, la vente de boissons alcoolisées a même augmenté de dix pour cent, dont sept rien qu’en juin dernier. Même pendant les semaines où la hausse a été moins spectaculaire, elle est restée largement supérieure aux chiffres de 2019.

Mais l’augmentation n’a pas touché que les ventes. Elle a également concerné les prix dont la hausse a atteint environ un pour cent.

Pendant le confinement, les Israéliens ont fait des stocks, d’autant que les seules sorties autorisées étaient pour se rendre au supermarché. Par ailleurs, les membres de la famille étant obligés de rester à la maison, il a fallu cuisiner plusieurs fois par jour. Avant Pessa’h, on a même connu une pénurie d’oeufs. En revanche, tous les autres produits ont été largement disponibles.

SOURCE: Groupe Israël-Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *