Construction dans l’Est de Jérusalem: Que répond Bibi à Obama en direct à la TV ?

Les autorités israéliennes viennent de donner leur accord définitif à la construction de 2 610 unités de logements dans le quartier de Givat Hamatos à Jérusalem. La municipalité de Jérusalem avait approuvé ce projet en décembre 2012, mais il était resté en suspens depuis.

Le président Barack Obama a immédiatement fait part hier au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu de sa vive préoccupation. Quelques minutes après la fin de l’entretien entre les deux hommes Josh Earnest, porte-parole de la maison Blanche indiquait que « la poursuite de la construction d’habitations civiles dans les territoires occupés ou annexés par Israël depuis 1967 est considérée par Obama comme une entrave majeure aux efforts déployés depuis des décennies pour résoudre le conflit israélo-palestinien ». Pour la Maison Blanche, une telle décision pourrait « empoisonner l’atmosphère ».

Connaitre les faits

Dans une interview accordée à la chaîne américaine MSNBC,  Binyamin Netanyahou rétorquait dans la foulée : «Cela (la réaction américaine) ne me réjouit pas mais je pense que vous devez connaître d’abord les faits et les faits sont qu’ils s’agit de quartiers juifs de Jérusalem et non d’implantations. Je me vois mal en train de refuser à des Juifs, de se loger à Jérusalem », a poursuivi le Premier ministre.

On ne va pas s’excuser !

Nir Barkat, le maire de Jérusalem indique qu’il ne se prêtera pas au jeu du boycott contre les Juifs dans la capitale. « La discrimination religieuse, l’ethnique ou sexuelle, n’est pas légale, ni aux Etats-Unis, ni dans aucun autre pays éclairé. Les logements qui seront construits et qui ont été approuvé depuis deux ans, seront occupés par de jeunes couples qui construiront leur avenir dans la capitale d’Israël, nous n’allons pas nous excuser pour cela », a-t-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *