Construction arabe à Jérusalem : « Il est temps qu’Israël prenne des décisions politiques courageuses »

Les ministres et députés du parti de Naftali Bennett, les Sionistes-religieux, affirment qu’ils ont été surpris par la décision de Netanyahou d’approuver des centaines d’unités de logement dans un quartier arabe, alors que des milliers de bâtiments illégaux arabes sur tout le territoire israélien ne sont pas encore démolis.

Lors d’une réunion du parti lundi, ils avouent qu’ils ont été désagréablement surpris par la décision du Premier ministre Netanyahou d’approuver la construction de centaines de logements aux Arabes. « Il est tout à fait clair que la décision a été prise par Netanyahou et le ministre de la Défense Avigdor Lieberman sans nous avoir consultés au préalable- »

Le plan de construction approuvé dimanche soir comprend 600 unités dans le quartier arabe de Beit Safafa, coupant ainsi le de quartier de Givat Hamatos, en créant une continuité territoriale arabe dans le sud de Jérusalem. Givat Hamatos, est actuellement une zone peu peuplée avec des dizaines de familles vivant dans des caravanes, mais sa conception au départ était de relier le quartier juif de Har Homa au reste de la ville.

Avec l’annonce dimanche, cependant, des 600 nouvelles unités arabes à Givat Hamatos, un tronçon continu d’habitation arabe sera créé, allant de Beit Safafa à Sur Baher. Durant la réunion de lundi des Sionistes-religieux, qui était fermée aux journalistes, les ministres et les députés ont discuté des étapes prévues pour mettre fin à la vague actuelle de terreur et ramener le calme dans les villes israéliennes. « Netanyahou pense qu’en prenant une telle décision, il va arrêter le terrorisme arabe… »

Un membre du parti a déclaré lundi soir que « le moment était venu de prendre des décisions politiques courageuses et d’appliquer la souveraineté israélienne à Maale Adoumim, dans le Goush Etzion, à Ariel, à Betar Illit, et dans d’autres régions qui ont été libérées il y a cinquante ans. Nous sommes un mouvement de droite sioniste, responsable et nécessaire, et nous nous engageons à sa mise en œuvre, et nous espérons que d’autres partis se joindront à notre appel. »

Plus tôt lundi, le ministre des Affaires de Jérusalem Zeev Elkin avait assuré que les plans de construction du gouvernement seraient dévastateurs. « Le problème est simple, la construction juive à Givat Hamatos est un objectif stratégique afin de créer une bande continue de quartiers juifs à Jérusalem. Il tient également compte de la pénurie sévère de logements subie par les Juifs à Jérusalem. »

« Donc la lutte pour la construction à Givat Hamatos était engagée depuis plusieurs années. Si je me souviens, après le vote de l’ONU de reconnaissance des Palestiniens, le Cabinet a avancé des plans de construction pour Givat Hamatos, mais finalement ils ont été stoppés en raison des pressions américaine et européenne. Maintenant, ils vont construire seulement en zone arabe et rien ne se passera dans la partie juive. Vous ne pouvez pas avoir une stratégie de présence juive à Jérusalem et promouvoir seulement la construction arabe. »

« La construction elle-même n’est pas le problème. Le problème est la promotion d’une construction qui ignore les Juifs. En principe, les restrictions applicables uniquement aux Juifs auront à long terme de terribles conséquences. »

5 pensées sur “Construction arabe à Jérusalem : « Il est temps qu’Israël prenne des décisions politiques courageuses »

  • 5 juillet 2016 à 2:30
    Permalink

    Alerte rouge: BIBI per le nord quand il prêtend que la construction de 600 logements en faveur des palestiniens de Jérusalem aller arrêter le terrorisme.

    On voit bien de la qu`il est programmé par l`extérieure ou alors lui aussi prend la tangente tout à gauche. S`il continu il faudra chercher qui mettre a sa place a la tete du Likoud aux prochaines élections.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 à 3:58
    Permalink

    si on avait des doutes …on est soulagés !!!

    le grand patron du premier ministre c’est effectivement « abbas »…et sa clique…

    Répondre
  • 5 juillet 2016 à 4:54
    Permalink

    Sur Jerusalem , il n’y a aucune secision a prendre.Jerusalem restera pour toujours la capitale d’Israël.

    Répondre
  • 5 juillet 2016 à 11:37
    Permalink

    Le gouvernement devient dangereux pour la population.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *