Confirmation: la natalité juive va supplanter la fécondité arabe

Israël. Les données avaient été publiées par le bureau central des statistiques l’année dernière. Elles sont confirmées cette année. Le taux de natalité de la population juive est en croissance constante alors que le taux de fécondité de la population arabe connait un sérieux ralentissement.

S’il est un sujet sensible avec la question de la sécurité en Israël, c’est bien celui de la démographie. Parce que l’Etat d’Israël s’est depuis sa création défini comme un « Etat juif et démocratique ». La nécessité d’une majorité juive a ainsi toujours entraîné bon nombre de politiques favorables à l’émigration en Israël longtemps entretenues par la crainte d’un raz-de-marée des naissances arabes. Mais la tendance est en train de s’inverser.

Les démographes qui annonçaient dans les années quatre-vingt que la population arabe en Israël serait majoritaire en 2000 en raison du taux de fécondité élevé dans ce même secteur. Ils devront revoir leur copie. Selon les chiffres publiés par le bureau central des statistiques,  si le taux de natalité des femmes arabes était de 4,3 enfants il y a 15 ans, contre 2,6 chez les juives, l’écart se resserre de manière spectaculaire aujourd’hui.

La tendance sera plutôt favorable à la population juive

En 2014, le nombre moyen d’enfants d’une femme arabe au cours de sa vie est tombé à 3,17 contre 3,11 pour une juive. Selon le rapport basé sur des données de la fin de l’année 2015, les femmes arabes et les femmes juives ont donné naissance à 3,13 enfants en moyenne. Egalité !

L’analyse des courbes incite les spécialistes à penser qu’au cours des prochaines années, la tendance sera plutôt favorable à la population juive. Elle devrait supplanter en nombre de naissances le secteur arabe israélien. Selon les données publiées, les villes à majorité religieuse comme Jérusalem et Bne Braq arrivent en tête du palmarès des naissances juives. Haïfa, Ramat Gan et Tel-Aviv sont bonnes dernières.

Enfin, les localités juives de Judée et de Samarie sont devenues des sanctuaires de la jeunesse. La population y est de plus en plus jeune. Dans ces villages, plus de la moitié des habitants ont moins de 17 ans. En comparaison, sur l’ensemble du territoire israélien on comptait en 2014, 2 740 000 enfants de moins de 17 ans, soit 33% de la population.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Une pensée sur “Confirmation: la natalité juive va supplanter la fécondité arabe

  • Avatar
    31 juillet 2017 à 17 h 39 min
    Permalink

    Superbe! la renaissance du peuple juif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *