Concurrence à l’Alya? Le Québec courtise les étudiants français

Le gouvernement québécois a annoncé jeudi un accord de principe avec Paris pour tripler les droits de scolarité payés par les étudiants français inscrits en premier cycle d’une université de la Belle Province dès septembre prochain. En vertu d’un accord datant de 1978, les jeunes Français bénéficiaient jusqu’à présent du même tarif que les Québécois (2 300 dollars canadiens par an en premier cycle), alors que les étudiants originaires des autres provinces canadiennes payaient 6 550 dollars par an, et les autres étrangers entre 13 et 15 000 dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *