Compromis douloureux : c’était cette déclaration… ou la prison

L’épouse de Cherif Kouachi, l’un des deux terroristes qui ont attaqué les bureaux de Charlie Hebdo, « a condamné les actes de son mari, » déclare l’un de ses avocats, Christian Saint-Palais. La jeune femme a été libérée après 72 heures de détention, au cours de laquelle elle a « exprimé son indignation et la condamnation de la violence. » Elle a également exprimé « une pensée pour les victimes » et aurait eu « la même réaction que la communauté nationale », a dit son avocat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *