Communauté juive : Combien de mariages mixtes en France ?

Le nombre de Juifs en Europe, y compris en Grande-Bretagne, en Turquie et en Russie, est tombé à son plus bas niveau depuis 1000 ans, selon une nouvelle étude menée par l’Institute for Jewish Policy Research à Londres et publiée dimanche. En cause, l’émigration et les mariages mixtes.

Selon l’étude, seuls 1,3 million de personnes vivant actuellement en Europe se définissent comme juives. C’est le même nombre compté par le célèbre voyageur et érudit juif Benjamin de Tudela en 1170. Emigration et mariages mixtes sont les deux caractéristiques de cette communauté.

L’étude de l’institut est basée sur les données du recensement de l’Union européenne de 2018 ainsi que sur des recherches approfondies menées par les communautés juives du continent, et présente une image moins optimiste de la vie juive actuelle en Europe que les statistiques citées par d’autres organisations juives. Le Congrès juif européen, par exemple, estime la population juive d’Europe à plus de 1,9 million, alors que le Congrès juif mondial l’évoque à 1 438 000.

Les mariages mixtes ont également un effet sur les communautés juives – en Pologne, 70% des juifs épousent des non-juifs. En Hongrie, ce chiffre est de 50%. La moitié des Juifs aux Pays-Bas, au Danemark et en Suède se marient également en dehors de la communauté juive. En France, 31% des juifs épousent des partenaires non juifs. En Grande-Bretagne, 24% des juifs épousent des partenaires non juifs. La Belgique, qui abrite une importante communauté haredi, connaît des mariages mixtes de 14%.

L’émigration juive silencieuse

Les chercheurs de l’Institut de recherche sur les politiques juives notent une émigration juive «silencieuse» de nombreux pays européens, à la fois à cause de l’antisémitisme croissant et d’autres raisons, y compris des communautés qui s’effondrent à cause de l’assimilation.

. En 1970, 39 000 juifs vivaient en Turquie, alors que seuls 14 600 juifs habitent la Turquie aujourd’hui. Parmi ceux-ci, beaucoup partent en réponse à la politique du président turc Recep Tayyip Erdogan.

L’étude montre que depuis 1970, l’Europe a perdu environ 60% de sa population juive. En 1970, 3,2 millions de Juifs vivaient en Europe. Selon l’étude, 1,5 million de Juifs ont quitté l’Europe après la chute du rideau de fer.

En dehors de cette émigration, les Juifs ont quitté des pays d’Europe occidentale, comme la France. En 1970, la France abritait 530 000 Juifs, alors qu’aujourd’hui, seuls 449 000 Juifs vivent en France. Au total, 51 455 Juifs français se sont installés en Israël, tandis que d’autres ont émigré au Canada en réponse à l’antisémitisme en France.

L’étude a également révélé que 40% des 118000 Juifs d’Allemagne ont plus de 65 ans, avec seulement 10% de la population juive du pays âgée de moins de 15 ans – ce qui signifie que la population juive d’Allemagne vieillit et commence à disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *