Comment transférer de l’argent de France vers Israël

Faut-il déclarer ses économies faites en France lors de l’Alya ? Cette question est régulièrement posée auprès des olims français qui se préparent à monter en Israël. Par Esther Amar, experte comptable et fiscaliste internationale.

Afin de rendre plus claire la problématique, les véritables questions sont : Doit-on déclarer son argent de France au fisc israélien ? Peut on transférer son argent de France vers une banque Israélienne sans soulever des problèmes avec les impôts israélien?

Selon le fisc israélien, tout argent provenant de revenus français effectues avant l’aliyah ne le concerne pas. De la même façon, pendant les 10 premières années de l’aliyah, les revenus produits à l’étranger ne concernent pas non plus le fisc israélien.

Comme nous l’avons expliqué dans de nombreux articles précédents, « produits » sous-entend ou revenus passifs de l’étranger ou revenus actifs provenant de l’étranger et s’appuyant sur des présences à l’étranger d’un minima de 42 jours ouvrés par an.

Non…mais oui

Donc a première vue un olé ne doit pas déclarer son argent de France au fisc israélien. Cependant dans le cas de la deuxième question, le problème est un peu différent.

En effet depuis le début de l’année 2020, les banques israéliennes sont les agents partiels du fisc israéliens. Elles doivent se coller à un ensemble de procédures de vérifications qui touchent autant les comptes dépôts que les transferts provenant de l’étranger.

Aussi quand un olé désire effectuer un virement de l’étranger, la banque israélienne lui demandera l’autorisation d’un fiscaliste agréé israélien. Dans le cadre de l’effort international contre la fraude fiscale, les banques israéliennes sont dans l’obligation de vérifier que l’argent transféré a bien été déclaré aux autorités fiscales correspondantes.

Ainsi, l’argent viré d’un compte étranger autre que Français et contenant des dépôts non déclarés dans le pays de résidence initiale du olé poserait problème et ne serait pas accepté par les banques israéliennes.

Pour répondre donc à la deuxième question qui nous préoccupait, à savoir virer de l’argent de l’étranger vers une banque israélienne exige bien une régularisations face au fisc.

Posez toutes vos questions sur : www.esther-amar.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *