Comment Karl Lagerfeld a éclipsé le passé nazi de Chanel

Si vous vous promenez dans un quartier juif américain huppé, un œil attentif repérera les nippes des stylistes – Gucci, Prada, Louis Vuitton – arborés par des hommes et des femmes bien coiffés alors qu’ils se promènent en ville. Mais dans un océan d’excès onéreux, le nom d’une grande dame de la mode est évoqué avec un air de révérence : Chanel.lire la suite sur jforum.fr