Comme le chef du Labour Party, la ministre suédoise des Affaires étrangères fait un lien entre les attaques à Paris et Israël

L’ambassadeur de Suède a été convoqué pour les remarques déplacées que la ministre suédoise a proférées, faisant un lien entres les attaques Paris et « la frustration des Palestiniens. »

Le ministère israélien des Affaires étrangères a répondu fortement aux propos de la ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallstrom, lundi, après qu’elle ait déclaré dans une interview à la télévision en langue suédoise que les attaques de l’Etat islamique (ISIS) à Paris ont été partiellement alimentées par la frustration palestinienne.

« Pour contrer la radicalisation, nous devons revenir à la situation initiale du Moyen-Orient (sans Israël). »

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Emmanuel Nachshon, a déclaré que l’ambassadeur de Suède avait été convoqué pour clarifier ces remarques, et que ces mots étaient « ridicules et grossiers. »

« La ministre suédoise des Affaires étrangères est systématiquement partiale, hostile, et unilatérale contre Israël quand elle souligne le lien entre les attentats à Paris et les difficultés entre Israël et les Palestiniens », a ajouté Nachshon.

« Toute personne impliquée dans une tentative désespérée pour créer un lien entre les attaques de l’islam radical et les difficultés entre Israël et les Palestiniens se trompe, trompe son peuple et l’opinion publique internationale. »

La vice-ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely (Likoud) a ajouté que les commentaires étaient « flagrants d’antisémitisme » et l’équivalent de la « diffamation de sang », et que la ministre devrait clairement se rendre compte de la gravité de ses déclarations.

Peu de temps après que la déclaration suédoise ait été diffusée, l’ambassade de Suède en Israël a fait machine arrière, affirmant que Wallstrom n’avait jamais lié les deux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *