Colère du député Meyer Habib sur l’attentat antisémite de la rue des Rosiers : « Toujours le même déni face au terrorisme islamiste »

Le député UDI de la 8e circonscription des Français de l’Etranger, Meyer Habib, a appelé mercredi les autorités françaises à intensifier les démarches pour obtenir l’extradition des terroristes de l’attentat antisémite de la rue des Rosiers.

« Il y a 35 ans, jour pour jour, avait lieu l’attentat antisémite de la rue des Rosiers. Un commando de terroristes palestiniens lançaient une grenade et mitraillaient en plein Paris le restaurant juif Jo Goldenberg, faisant 6 morts et 22 blessés. C’était le début d’une longue série d’attentats. Il y a 35 ans rue des Rosiers, des Français ont été assassinés parce que juifs. Hélas, ils ne furent pas les derniers, comme l’a encore tristement rappelé le cas de Sarah Halimi le 4 avril dernier. Toujours le même déni face à la réalité de l’antisémitisme arabo-musulman, toujours le même déni face au terrorisme islamiste », a dénoncé l’élu dans un long communiqué.

« Après plus de trente ans d’instruction, le juge anti-terroriste Marc Trevidic a identifié en 2015 trois tueurs présumés ainsi que le cerveau logistique de l’attentat et délivré quatre mandats d’arrêts internationaux. Sans surprise hélas, la justice jordanienne a rejeté la demande d’extradition de deux terroristes, de même que l’Autorité palestinienne pour Mahmoud Khader Abed Adra, alias « Hicham Harb » l’un des principaux responsables qui vit aujourd’hui paisiblement près de Ramallah… Le 4e terroriste a été localisé en Norvège. Depuis, les associations de victimes appellent les autorités françaises à tout mettre en œuvre auprès des Etats concernés pour obtenir l’extradition des suspects et que justice soit enfin faite. A cet égard, je tiens spécialement à rendre hommage à la mobilisation et la détermination sans faille de Yohann Taïeb, qui représente les familles des victimes et que je soutiens dans son action. Le 26 juillet 2016, j’ai ainsi interpelé par une question écrite le Ministre des affaires étrangères avant d’écrire le 17 mars dernier au Président de la République pour qu’il demande directement à Mahmoud Abbas l’extradition du terroriste. 35 ans que les victimes demandent justice, 35 ans de silence assourdissant des autorités, 35 ans de scandaleuse impunité ! », a-t-il rappelé.

de Juif.

Lire la suite sur lemondejuif.info