Claude Khayat (affaire Lee Zitouni) repasse par la case prison

16 septembre 2011. L’affaire Lee Zeitouni, avait bouleversé les Israéliens. Cette jeune professeur de gym et de yoga de 25 ans, avait été mortellement percutée en traversant la rue sur un passage piéton.

Lee se rendait à son travail. Fauchée par la BMW X6 d’Eric Robic, lancée, selon des témoins, à plus de 100 km/h dans une zone limitée à 50. Avec son passager, Claude Khayat, les deux hommes prenaient la fuite vers la France sans porter secours à leur victime.

Après 4 années de tergiversations et de démêlés judiciaires entre la France et Israël, Éric Robic, le conducteur, a été condamné en décembre 2014  à 5 ans de prison ferme assortis d’un mandat de dépôt par le tribunal correctionnel de Paris. Une peine inférieure aux réquisitions du procureur, qui avait demandé six ans ferme. Le passager de la voiture, Claude Khayat, a lui, écopé d’une peine de 15 mois fermes.

Ce dernier vient d’être rattrapé par la justice française. Khayat et deux autres hommes ont été mis en examen, ce vendredi 23 juin, par un juge d’instruction avant d’être placés en détention provisoire. Selon un article paru sur le site en ligne du magazine « le Point », la justice les soupçonne d’avoir pris part à des carambouilles au préjudice du fisc et de l’Urssaf à hauteur d’un million d’euros.

Claude Khayat a fait affaire en prison

À la tête de cette société, spécialisée dans la cession de véhicules haut-de-gamme, Michaël F. Il est actuellement en fuite après avoir échappé au coup de filet des limiers de la PJ de Versailles Les enquêteurs le suspectent d’avoir vendu plusieurs dizaines de véhicules à Nicolas Tartour, 40 ans. Les deux hommes auraient omis de reverser la TVA due à l’Etat. Tartour, gérant d’une société de transport, employant de nombreux chauffeurs, aurait ensuite permis à Claude Khayat et Jérôme Vuillemin, tous deux âgés de 42 ans, de prendre part à l’arnaque. Les trois principaux protagonistes ont lié connaissance en prison. Dans ce dossier, les premières malversations financières remontent au mois d’octobre 2015.

Au fil de leurs investigations, les policiers ont découvert que les suspects avaient créé de nombreuses sociétés aux quatre coins de l’Île-de-France afin de mieux dissimuler leurs activités occultes.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l’actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *