Citoyenneté espagnole : Un bug informatique approuve des milliers de demandes

 

Un problème informatique sur le portail gouvernemental espagnol  a entraîné l’approbation de milliers de demandes de citoyenneté présentées par des Juifs séfarades, même si elles sont toujours en instance. Le ministère espagnol des Affaires étrangères a rapporté l’erreur dans une déclaration vendredi.

Votre citoyenneté espagnole a été approuvée ! En vertu d’une loi adoptée en Espagne en 2015, les descendants des Juifs séfarades peuvent devenir citoyens si leur demande de filiation est approuvée par le groupe de coordination des communautés juives espagnoles et le ministère de la Justice.

« Une erreur technique s’est produite dans la plate-forme du ministère de la Justice qui enregistre le statut des demandes présentées par les bénéficiaires potentiels » de la loi, indique le communiqué. Il a ajouté qu ‘«aucune nouvelle citoyenneté n’a été accordée» ce mois-ci.

Les demandeurs approuvés seront contactés par le consulat chargé de traiter leur demande, ajoute le communiqué.

Près de 20 000 nouveaux citoyens en Espagne et au Portugal

Au cours de discussions sur les groupes Facebook consacrés à la loi, des demandeurs de différents pays ont déclaré avoir vu leur pays d’origine devenir l’Afghanistan, le premier de la liste alphabétique des pays du monde.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi, l’Espagne a naturalisé au moins 8 300 demandeurs, et de nombreuses autres demandes sont en attente de traitement. Le Portugal, qui a adopté sa loi sur le retour des descendants des Juifs séfarades peu avant l’Espagne, a naturalisé environ 10 000 candidats.

La fenêtre d’application de la loi espagnole expire le mois prochain. La loi portugaise ne comporte pas de limite dans le temps. Les deux gouvernements ont déclaré que la législation devait expier l’Inquisition, une vague de persécution anti-juive qui a débuté en 1492.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *