C’Israël. Enorme dette de Lev Leviev aux banques Leumi et Bank Hapoalim.

 

Les dettes de l’homme d’affaires israélien Lev Leviev vis-à-vis des banques en Israël s’élèvent à 500 millions de NIS, selon une enquête de « Globes ». La dette a pour source un milliard de NIS de prêts contractés par Leviev afin de lui permettre de prendre une participation majoritaire dans Africa-Israel Investments Ltd.

Sous le contrôle de Leviev, Africa-Israël a subi deux accords de dette au cours de la dernière décennie après avoir annoncé qu’il était incapable de payer ses dettes à ses créanciers obligataires. Dans le deuxième et récent accord relatif à la dette, qui s’élevait à 3 milliards de NIS, la propriété de la société a été transférée à l’homme d’affaires Moti Ben-Moshe.

Bien qu’il ait depuis longtemps perdu son statut de magnat et ne vive même pas en Israël, en paiement de ses dettes privées aux banques locales, Leviev paye toujours de ses entreprises privées. Après avoir perdu le contrôle d’Africa-Israël, Leviev concentre l’essentiel de son activité sur les diamants et l’immobilier en Russie.

Leviev a fait les gros titres ces derniers jours en relation avec une présumée contrebande de diamants en Israël par d’anciens employés de LLD, une société appartenant à Leviev. Au cours de l’enquête, les autorités chargées de l’application de la loi ont mis au jour des éléments de preuve permettant de penser que la contrebande de diamants dure depuis plus de 15 ans et représente des centaines de millions de shekels.Lire la suite sur israelvalley.com