CIO : les pays qui boycottent Israël ne pourront plus organiser de compétitions

Les fédérations sportives internationales doivent s’assurer que tous les pays peuvent participer à leurs tournois. Une directive soulignée par le Comité international olympique. Cette décision fait suite à l’annulation du championnat du monde de squash par équipes en Malaisie. Raison : l’interdiction imposée à Israël.

Terminés les exclusions et autres boycotts. « Nous exhortons toutes les [fédérations internationales] à être extrêmement vigilantes lors de l’attribution et de l’organisation de compétitions sportives internationales ». Une petite phrase prononcée par le directeur sportif du CIO, Kit McConnell. Elle a ensuite été reprise par le directeur de la Solidarité olympique James Macleod.

Le CIO a ainsi déclaré que les dirigeants des fédérations sportives doivent s’assurer de recevoir des assurances écrites des gouvernements organisant des tournois. Aussi, il doit être spécifié que tous les athlètes et équipes éligibles pourront concourir et être traités de manière égale sans aucune discrimination politique. En outre, le CIO s’assurera que ces assurances sont mises en œuvre. Cette mesure était réclamée depuis fort longtemps par le comité olympique israélien.

La lettre cite spécifiquement l’annulation du championnat du monde de squash par équipes en Malaisie. Kuala Lumpur avait refuser d’autoriser les athlètes israéliens à entrer dans le pays. Quant au championnat du monde de boxe de l’AIBA, la Serbie n’a pas autorisé l’équipe de boxe du Kosovo à participer. Désormais, il n’y aura plus d’exception.

Les principes fondamentaux des compétitions

Le CIO a déclaré qu’il prévoyait de travailler avec les Comités Nationaux Olympiques de Malaisie et de Serbie pour trouver une solution à long terme avec leurs gouvernements. « Faute de quoi ces pays s’excluraient malheureusement du droit d’accueillir des événements sportifs internationaux. La décision du CIO ne laisse place à aucune dérive. Cette mesure sera appliquée jusqu’à ce que tous les assurances nécessaires puissent être obtenues et respectées.

Enfin, suivre ces directives fait partie des « principes fondamentaux qui régissent le Mouvement olympique », indique la lettre.

Ainsi, le championnat du monde de squash par équipes masculin, qui devait se tenir en Malaisie ce mois-ci, a été annulé. Le pays n’a pas autorisé les athlètes israéliens à concourir. L’Association israélienne de squash a eu recours à l’arbitrage pour tenter de forcer la Fédération mondiale de squash à déplacer le tournoi. L’Etat juif a donc obtenu gain de cause.

SOURCE: Jérusalem Post

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.