Cinq faits sur le Hafetz Haïm

Le Hafetz Haïm est décédé il y a 89 ans (Sa hiloula a eu lieu hier mardi).

Le Hafetz Haïm, Rabbi Yisrael Meir HaCohen était un rabbin et un leader impliqué dans de nombreux domaines. Mais il est arrivé à la conclusion qu’un sujet est particulièrement négligé par nous – la parole. Par la journaliste Sivan Rahav Méir.

1. Le langage pour la vie

Le Hafetz Haïm a écrit un livre intitulé « Celui qui désire la vie », basé sur le verset des Psaumes qui promet la vie et le bien à ceux qui surveillent leur langage : « Qui est l’homme qui désire la vie, aime les jours pour voir le bien, celui qui préserve sa langue du mal et ses lèvres de toute parole de tromperie. »

2. Ne pas se taire non plus

Ses étudiants ont dit qu’il faisait très attention aux lois concernant les commérages et les calomnies mais, étonnamment, il n’était pas de nature silencieux . Il a prouvé qu’il est possible de parler, mais de parler correctement.

3. Le Hafetz Haïm, un symbole

Il est intéressant de voir comment une personne peut devenir une icône, le symbole d’une grande idée, d’un mouvement. Et de fait, le simple fait de voir sa célèbre photo rappelle à beaucoup sa leçon de vie, la rigueur avec laquelle nous devons veiller à notre discours.

4. Une raison justifiée

La diffamation – a-t-il enseigné – n’est pas simplement « vérité » ou « mensonge ». Parfois, vous devez dire une dure vérité parce qu’il y a une raison justifiée à le faire, et parfois il est approprié de garder le silence même lorsque la vérité est en jeu. Il faut étudier le sujet, et c’est pourquoi il a publié ses livres.

5. La rumeur

Il nous a préparé cet atelier d’étude bien avant les réseaux sociaux. Tout récemment, une enseignante m’a raconté comment les parents de ses élèves de cette année, lui ont fait honte dans le groupe WhatsApp de la classe avant même de la connaître, uniquement sur la base de rumeurs. Autrement dit, si jadis il y avait des commérages au bord de la rivière dans le village, aujourd’hui notre discours a une diffusion et une portée beaucoup plus larges. Le Hafetz Chaim nous a demandé de comprendre l’énorme pouvoir de cette arme qu’est la parole, et de veiller à bien l’utiliser.

Sivan Rahav-Meir

Sivan Esther Rahav-Meir est une journaliste, reporter, publiciste et présentatrice de télévision et de radio israélienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *