Chute des achats immobiliers effectués par des étrangers en Israël.

Les achats immobiliers effectués par des étrangers en Israël ont atteint un niveau très bas. La baisse de l’euro et de la livre sterling par rapport au shekel, la hausse des prix des logements et des mesures prises par la banque d’Israël visant à augmenter la régulation des avoirs des résidents étrangers en Israël, expliquent la baisse des achats immobiliers.

A titre d’exemple, pour un appartement d’une valeur de 1,5 millions de shekels, un acheteur français devait dépenser 300.000 euros en 2015, mais en 2017, pour le même bien, l’acheteur français devrait débourser 390.000 euros soit 30% de plus.

 

Lire la suite sur israelvalley.com