Chiffre du Jour. Plus de 4000 bâtiments de style Bauhaus à Tel-Aviv.

 

Historiquement, la croissance de la ville a commencé avec la construction de Neve-Tsedek, dont les édifices en grès sur deux niveaux, couverts par des toits de tuiles, sont construits en style traditionnel sur une colline qui descend vers la mer : c’est là le premier noyau urbain de Tel-Aviv.

Au début, Tel-Aviv s’est développée au nord de la ville de Jaffa, sur les collines situées le long de la côte orientale de la mer Méditerranée.

Le développement de Tel-Aviv s’est fait en fonction d’une succession de plans urbains, commençant à l’ancienne Jaffa, et incluant les quartiers historiques de Neve-Tsedek (1896), d’Achuzat Bayit (1909), de la ville rouge, de Lev Hayir et, enfin, de la ville blanche (1931-1947).

La ville blanche de Tel-Aviv est une synthèse extrêmement représentative des diverses tendances du mouvement moderne dans le domaine de l’architecture et de l’urbanisme au début du XXe siècle. Ce courant a été adapté aux conditions culturelles et climatiques du lieu, et intégré aux traditions locales.

En Juillet 2003, la ville de Tel-Aviv a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité à l’UNESCO.Lire la suite sur israelvalley.com