Chassés de Libye, les  djihadistes pourraient gagner la Tunisie ou l’Egypte

Le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a mis en garde aujourd’hui contre un risque « d’éparpillement » des djihadistes du groupe Etat islamique (EI) vers la Tunisie ou l’Egypte, une fois qu’ils seront chassés des zones qu’ils occupent en Libye. « Il nous faut commencer à appréhender sérieusement la question de l’éparpillement des terroristes, une fois Syrte, peut-être demain Benghazi », reprise aux djihadistes, a souligné le ministre. « Indirectement, cela va présenter de nouveaux risques et pour la Tunisie et pour l’Égypte », a-t-il insisté, lors d’un séminaire à Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *