« Ceux qui soutiennent le terrorisme ne peuvent pas siéger à la Knesset »

Benjamin Netanyahou salue la nouvelle loi de mise en accusation des députés de la Knesset, qui adopte une loi autorisant les législateurs à évincer des députés dont le comportement constitue un abus de pouvoir. Le projet de loi a ét »é adopté à une majorité étroite de 62 voix contre 47 députés qui s’y sont opposés.

« Cette loi met fin à une situation absurde. Ceux qui soutiennent le terrorisme contre Israël ne peuvent pas siéger à la Knesset. Comme toute autre démocratie dans le monde, la démocratie israélienne a le droit et le devoir de se défendre », déclare le Premier ministre Benjamin Netanyahu sur sa page Facebook.

Le projet de loi est un amendement de la loi fondamentale sur la Knesset, qui cherche à rectifier une réalité qui, en vertu du droit existant, alors que la Knesset peut prendre diverses mesures disciplinaires contre députés qui abusent de leur pouvoir, il ne peut pas rejeter les élus à moins que le procureur général leur retire leur immunité parlementaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *