Cessez-le-feu pour que Tsahal frappe les usines du Hezbollah?©

Il ressort clairement de la déclaration vague du cabinet de sécurité israélien, à l’issue d’une réunion de 7 heures, le mardi 13 novembre, que les ministres ne croient pas que le cessez-le-feu soudain déclaré par le Hamas avec des discours de victoire tiendra. «Les attaques de Tsahal sur Gaza se poursuivront s’il en est besoin», indique le communiqué du cabinet, comme si cela devait absolument être dit après un barrage palestinien de 460 missiles sur le sud d’Israël, deux morts, une centaine de blessés, des dégâts considérables et des perturbations majeures provoquées par un nouvel assaut issu de la Bande de Gaza.

Selon diverses sources locales, le cabinet a discrètement enjoint à l’armée israélienne de ne pas se laisser entraînée, pour le moment, dans une opération majeure dans l’enclave palestinienne, mais de se tenir prête pour les événements à venir, à savoir le prochain cycle de lancement de roquettes palestiniennes prévu dans deux jours, 8 jours, deux semaines ou quelque temps, dans un avenir proche. La renaissance de ce fléau est un truisme que tous les experts militaires – et plus particulièrement la population meurtrie du sud d’Israël – tiennent pour acquis. Lire la suite sur jforum.fr