Ces touristes pas comme les autres, interpellés par la police israélienne

Dix touristes arrêtés ces derniers jours, séjournent actuellement dans les centres de détention à travers le pays. Officiellement ces visiteurs sont venus faire un tour du pays. Mais une fois sortis de l’aéroport Ben Gourion, ils rejoignent ce que la police qualifie de « tourisme du crime ». Pendant la période estivale, Coolamnews vous propose une sélection des meilleurs articles ou vidéos de l’année écoulée. Bonne (re) lecture ou visionnage. Article publié le 03 février 2019.

Regain d’activité dans l’industrie du tourisme, avec un nouveau record de touristes arrivant chaque année en Israël. Cependant, il s’avère que de nombreux visiteurs étrangers jouent au chat et à la souris avec la police israélienne. Dans les centres de détention du pays, 10 touristes ont été internés ces derniers jours. Ils sont membres de trois gangs différents venus perpétrer des actes criminels.La bande principale était composé de 6 malfrats venus de Colombie. Ils auraient subtilisé un coffret de bijoux et de diamants, d’une valeur de plusieurs centaines de milliers de shekels lors d’une exposition de vente au Ramat Gan Diamond Exchange. Certains des détails de l’affaire sont interdits à la publication, mais les enquêteurs de l’unité nationale de lutte contre la criminalité économique (Lahav 433) ont réussi à les interpeller et à les coffrer.

Parmi les touristes d’Amérique du Sud qui ont débarqué en Israël ces jours-ci, se trouvait aussi deux voyageurs argentins. Eux ont été arrêtés par les enquêteurs de la brigade anti-fraude de la police du district de Tel Aviv. Les deux hommes seraient entrés en Israël avec du matériel destiné à reproduire des cartes de crédit. Un tribunal de Tel Aviv a prolongé de cinq jours leur détention. Des touristes moldaves ont également été arrêtés, soupçonnés d’avoir subtilisé des cartes de crédit.

Ils ne viennent pas vraiment pour visiter le pays

« On appelle cela le tourisme du crime », a expliqué un officier supérieur de la police. « Ils arrivent généralement en Israël via l’aéroport Ben Gourion en tant que touristes munis de visas de tourisme. Mais en réalité, ils ne viennent pas vraiment pour visiter le pays ».

Les touristes du crime sont originaires de différents pays. Chaque pays ayant sa propre caractéristique criminelle et sa méthode. Par exemple, ceux qui viennent de Russie et de Roumanie parviennent à doubler des cartes de crédit et retirent de l’argent sur des comptes bancaires dans des guichets automatiques. Les gangs de Moldavie se spécialisent dans l’observation des guichets de retraits en espèces. Ils localisent ceux qui vont tirer une grosse somme d’argent. Ils travaillent deux par deux : l’un surveille la victime, l’autre éparpille des pièces par terre. Lorsque la victime se penche pour les ramasser, le complice récupère l’argent au guichet automatique et s’échappe.

Les touristes criminels venus d’Ukraine font les poches des passants en pleine rue. Tandis que les criminels de Géorgie préfèrent opérer dans des hôtels. Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés ces dernières semaines pour avoir travaillé sur des sites de vacances. Ils vidaient les coffres des chambres tout en évitant les mécanismes de sécurité.

C’est comme ça que le gang de Colombie a fonctionné

Le gang colombien qui opérait à la bourse agissait en professionnels. Ses membres opèrent dans un certain nombre de pays et certains d’entre eux sont déjà venus en Israël. Ils ont volé des diamants en nombre équivalent à ceux, subtilisés cette année. La méthode est mise en œuvre de manière à atteindre les expositions internationales. Chaque membre de la cellule a un rôle à jouer. On y trouve notamment un guetteur, un homme pour la diversion, un pickpocket et un coureur. Et c’est comme cela que ça fonctionne : une fois que le guetteur a localisé les marchandises à voler, le second commence à distraire l’employé, puis le pickpocket repère un quelconque manque d’attention et en une fraction de seconde, le vol est effectué et transmis quelques mètres plus loin au coureur.

Cette fois, les voleurs colombiens ont presque réussi leur coup. Mais ils ont été arrêtés par la police, qui s’était familiarisée avec certaines de leurs méthodes. À leur arrestation, plusieurs d’entre eux ont commencé à dévoiler des informations qui pourraient aider à empêcher l’arrivée des prochains touristes criminels.

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *