Le centre ville de Marseille couvert de graffitis antisémites

Un sentiment de crainte et de dégoût à la fois. Dans les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche, une série de tags a été découverte sur le côté pair de la rue Roux-de-Brignoles, dans le 6e arrondissement. Des tags troublants où seul le mot « Juif » a été inscrit sur des murs et des devantures de magasins.

Des commerces qui n’auraient pas été choisis au hasard selon des représentants de la communauté juive de Marseille, persuadée du caractère antisémite des inscriptions. « Les magasins et devantures choisies appartiennent à des personnes de la communauté », alerte David Assedou, responsable d’une synagogue dans ce secteur de la ville. Selon ses propres constatations, un premier tag aurait été fait à proximité de l’hôtel C2 en haut de la rue avant la série faite avant-hier soir.

« Outre l’impression d’insécurité, ce qui me perturbe, c’est le fait qu’il y ait eu des repérages avant un passage à l’action en pleine nuit », avance David Assedou. En réaction, l’un des commerçants, dont la devanture a été taguée, a porté plainte hier pour dégradation, assure le responsable communautaire. David Assedou envisage pour sa part de porter plainte pour antisémitisme en espérant un renfort des patrouilles de police dans ce secteur peu ciblé jusqu’à présent par de tels actes.

SOURCE:  LA PROVENCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *