Ce weekend, Israël a pulvérisé le record du monde de nettoyage

Dans l’espoir de battre un record du monde, des volontaires convergent vers les plages de la Méditerranée, de la mer Rouge et de la mer de Galilée pour nettoyer les déchets, y compris les masques faciaux antivirus.

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans 100 endroits sur le littoral israélien le 30 octobre pour effectuer un énorme nettoyage de plage et éventuellement battre un record du monde.

L’initiative «World’s Biggest Beach Cleanup» a vu 18 000 personnes ramasser 62 tonnes de déchets sur les plages de la côte méditerranéenne, de la mer de Galilée et de la mer Rouge, selon les organisateurs.

Les participants comprenaient des volontaires individuels et des volontaires des autorités locales et gouvernementales, des organisations de protection de l’environnement et des ambassades étrangères.

Record mondial de nettoyage

Selon les organisateurs, le nombre de participants marque un record mondial pour un nettoyage de plage. Mais l’événement n’a pas encore été recensé et avalisé par le Guinness World Records.

« Le problème des plastiques et des plastiques à usage unique n’est plus un problème qui peut être ignoré.  Vous pouvez déjà sentir et voir les dégâts en mer et sur les plages », ont écrit les organisateurs sur Facebook. «L’avenir est déjà là et il est temps de se réveiller pour que les générations futures puissent également profiter de plages magnifiques et propres.»

Chaque année, environ 8 millions de tonnes de plastique sont jetées à la mer dans le monde. Une étude réalisée en Israël l’année dernière par le ministère de la Protection de l’environnement et l’Institut israélien de recherche océanographique et limnologique a montré qu’environ 70% des débris dans la mer locale sont constitués de restes de sacs et d’emballages en plastique.

Cette année, les masques et les gants jetables ont se sont additionnés aux déchets éparpillés sur les plages du pays.

SOURCE :Israel21c

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *