Ce virus qui fait les beaux jours des peureux et des mystiques. Par Sivan Rahav Méir

Sivan Rahav Meir est une journaliste de renom au sein de la 12e chaîne de télévision israélienne. Chaque jour, elle offre un petit enseignement de Torah qui est diffusé un peu partout dans le monde dans une dizaine de langues.

Voici un message important du Rabbin ‘Hagai Lonedine, par Sivan Rahav Meir. »Cette période fait les beaux jours des peureux et des mystiques. Toutes les quelques années, la société en général et chacun en particulier se trouvent à tour de rôle face à un danger: une catastrophe naturelle, une dégringolade économique, une guerre, une maladie inconnue. La façon de surmonter la peur dépend directement du monde spirituel se trouvant à l’intérieur des cœurs.

La maîtrise de notre imagination et de nos peurs constitue un composant essentiel de notre développement spirituel. Il n’y a aucune raison de s’égarer dans les méandres de la mystique, selon lesquelles le corona correspondrait en guematria (équivalent numérique des lettres hébraïques) à  ‘Gog et Magog à la fin des temps’. Il n’y a pas davantage de raison d’exagérer et d’affirmer que ce monde est sur le point d’être anéanti.

La fin du monde ?

Il faut observer rigoureusement les consignes du ministère de la Santé,  les appliquer soigneusement et complètement. Au-delà de cela, la plupart d’entre nous n’ont aucune possibilité d’action. C’est pourquoi la meilleure chose à faire est de continuer à nous occuper  de ce qui est important pour notre vie de tous les jours et de ne pas gaspiller notre temps à  des rumeurs dépourvues de toute base, lesquelles ne font qu’amplifier nos peurs.

Avant tout et après tout, il nous faut prier, parce que le fondement de cette approche repose sur notre foi en l’Eternel, sur la clairvoyance qui vainc tout notre imaginaire et nos angoisses.

Ce n’est pas maintenant qu’arrivera la fin du monde, laquelle ne surviendra jamais. En effet, notre foi nous enseigne que ce monde-ci est bon et que l’Eternel donne aux êtres humains l’intelligence, la capacité et le courage pour faire face à des défis.

Sang-froid, optimisme, pesée du pour et du contre, courage, stabilité, foi, telles sont les notions qu’il faut entretenir dans l’âme de l’être croyant au XXIe siècle.

[email protected] Sivan Rahav Meir en français. Traduction Anne-Marie Geller.

Une pensée sur “Ce virus qui fait les beaux jours des peureux et des mystiques. Par Sivan Rahav Méir

  • Avatar
    26 mars 2020 à 7 h 30 min
    Permalink

    « Ce n’est pas maintenant qu’arrivera la fin du monde, laquelle ne surviendra jamais ». Qui parle de Fin du Monde a part lui. Il devrait faire preuve d’un peu plus d’humilité. Dire que ce Monde est BON, tel que D… L’a fait, OUI évidement mais tel que l’Homme le détériore, non ce Monde l’Homme l’a rendu pas bon. ce Monde avec ses mœurs et la deterioration de la Nature que D… l’a donné en gérance a l’Homme. Etc.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *