Ce restaurateur juif est harcelé, la police a identifié le suspect et laisse faire

 

Berlin – Yora Feinberg gère à Berlin deux établissements. Ce restaurateur de 36 ans reçoit chaque jour jusqu’à dix courriels antisémites, ainsi que des menaces incontestables de meurtre. En décembre une vidéo a été publiée. On y voit et entend les tirades d’attaques et de haine d’une personne qui hait les juifs, juste devant le restaurant Shonberg à Berlin. Feinberg a réalisé une vidéo de cet incident pour le public. Il est depuis, devenu la cible des actes des antisémites.

“Depuis quelques temps, je reçois à nouveau, et de plus en plus, une quantité illimitée de courriels de haine et de menaces de mort”, a rapporté le restaurateur juif. “Etant donné qu’il semblerait que le bureau du procureur rencontre peu de succès dans ses poursuites judiciaires pour des infractions pénales, les agresseurs se permettent encore plus”. Un certain utilisateur sur internet maudit Feinberg d’une manière des plus écœurantes : “les juifs  se prennent pour des victimes”, ou: “vous êtes, des rats dégoûtants…il faut vraiment vous éliminer”. Le harceleur annonce toujours, encore et encore, son souhait d’aller rendre visite à Feinberg. Dernièrement, il a aussi envoyé une vidéo à propos d’une mise à mort.

En mars, Feinberg avait déjà déposé une plainte contre cet homme. Au milieu du mois de juin, il a de nouveau contacté le bureau national des enquêtes pénales. Depuis, il ne s’est pas passé grand-chose. A présent, Feinberg transmet les messages électroniques qui lui arrivent à deux policiers. Ils lui ont dit, qu’ils connaissaient cet homme, mais qu’ils ne peuvent pas dévoiler à Feinberg son identité. Selon eux, il habite très loin de Berlin et Feinberg n’a pas à s’inquiéter. Comme Feinberg se sent délaissé par la police, le restaurateur a publié, au moyen d’un post sur internet, les menaces de mort à son encontre.

A un moment donné il va se passer quelque chose

Il ne veut pas se laisser impressionner par la haine et les menaces, déclare Feinberg au magazine d’informations Focus: ”je n’ai pas du tout peur, mais je reçois des menaces incontestables de mort. Il est évident qu’à un moment donné il va se passer quelque chose. Soit je vais être attaqué soit c’est mon restaurant qui va être attaqué. On a déjà lancé des feux d’artifices sur les lieux”.

Même Sigmount Königsberg, en charge de l’antisémitisme dans la communauté juive de Berlin, est impliqué dans cette affaire. Il souhaite servir d’intermédiaire. Lundi, il a déclaré au journal Tagesspiegel: le bureau du procureur est prêt à organiser une discussion. Mais la direction du Sénat pour les affaires judiciaires n’est pas vraiment coopérative.  Une date de réunion sera probablement fixée.

Source: tageskarte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *