Ce que prépare le Hamas pour la « grande marche du retour »

Les préparatifs se poursuivent pour « la grande marche du retour ». Les organisations palestiniennes ont annoncé la nomination d’un comité responsable de l’organisation de toutes les activités de la campagne.

On en sait un peu plus sur ce que sera la marche du retour. Ahmed Abu ‘Aish, porte-parole du comité organisateur, a déclaré que, en plus de la marche, une ville de tentes serait érigée près de la barrière. Il s’agit d’accueillir les milliers de personnes et leurs familles. Ils y habiteront entre le 30 mars et le 15 mai 2018. Les organisateurs ont déclaré que la ville de tentes serait érigée à une distance de 500 mètres de la clôture. Abu Ratima, activiste de la marche, estime que pour l’heure, aucune date précise n’a été fixée pour le début de la marche. La date finale serait déterminée par les circonstances.

Muhammad Khalaf, coordinateur du comité de la marche, a révélé que les préparatifs incluent la tenue de réunions pour recruter le public pour la marche. Jusqu’à présent, 13 comités ont été nommés par divers secteurs publics (y compris un comité de femmes, un comité de jeunes, un comité de l’héritage et la culture, et un comité des médias sociaux). Il a précisé que le comité coordinateur a publié un avis appelant tous les habitants de la bande de Gaza à participer à la manifestation, qui aurait lieu « pacifiquement » et dont l’objectif est de réaliser le « droit de retour. » Les organisateurs de la manifestation ont fait savoir qu’elle était soutenue par un certain nombre d’organisations, dont le Hamas. Mais il n’y aura pas de présence officielle de représentants de l’organisation terroriste.

« Pas si fique » que ça…

Une marche pacifique ? Pas si sûr…Isma’il Haniyeh, chef du bureau politique du Hamas, a déclaré que le Hamas ne sera pas en mesure d’arrêter les dizaines de milliers de Gazaouites du Nord, de l’Est et du Sud de la bande de Gaza qui protesteront contre le « siège » imposé à la bande de Gaza.

Khaled al-Batash, membre du JIP et coordinateur des forces nationales et islamiques dans la bande de Gaza, a organisé une conférence de presse au cours de laquelle il a annoncé la création de « l’autorité national du camp et de la marche à la frontière, » qui, a-t-il dit, commencerait les activités afin de réaliser le « droit au retour », la levée du siège de la bande de Gaza et l’annulation des décisions de Trump concernant Jérusalem et les réfugiés. Al-Batash a déclaré que l’autorité avait été établie par un consensus national entre le Hamas, le Fatah, le JIP, le FPLP, le Parti populaire palestinien et d’autres groupes (tels que les organisations de défense des droits de l’homme). Selon lui, ces activités débuteront dans la bande de Gaza et en Judée-Samarie en même temps. Il a ajouté que les activités seront menées en coordination avec les Palestiniens à l’étranger et les Arabes israéliens.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *