Ce que lisent les écolières palestiniennes en entrant dans leur lycée

Chaque jour, lorsque des filles palestiniennes entrent dans leur lycée à Bethléem, l’Autorité palestinienne (AP) leur rappelle que le kamikaze de leur âge, Ayyat Al-Akhras, 17 ans, qui a tué 2 personnes et en a blessé 28, est leur modèle.

À l’entrée de ce lycée de l’AP se trouve une plaque à la mémoire des «Martyrs» de la campagne terroriste de l’AP (la deuxième Intifada, 2000-2005) au cours de laquelle plus de 1100 Israéliens ont été assassinés, dont beaucoup dans des attentats suicides.

Le mémorial, a été créé en coopération entre la Direction de l’éducation du ministère de l’Éducation de l’Autorité palestinienne et le Mouvement des jeunes Shabiba du Fatah. Il nomme spécifiquement le kamikaze et membre du Fatah Ayyat Al-Akhras. Ce dernier s’est fait exploser près d’un supermarché de Jérusalem le 29 mars 2002:

Texte sur l’enseigne: « Ce mémorial a été créé en coopération entre la Direction de l’éducation (c’est-à-dire une branche du ministère de l’Éducation de l’Autorité palestinienne) et l’organisation Fatah Shabiba [Mouvement des jeunes], afin de commémorer les martyrs de l’intifada Al-Aqsa à la « Bethlehem High School for Girls » pour l’anniversaire du déclenchement de la révolution palestinienne
1er janvier 2003.
Martyr Ayyat Al-Akhras (c.-à-d., Kamikaze, meurtrière de 2 israéliens et qui a blessé 28 autres personnes)
Martyr Nida Al-Izza (c.-à-d., Palestinienne abattue par des soldats israéliens) »

[Page Facebook du Bethlehem High School for Girls, 19 novembre 2019]

 

L’exposition sanglante du lycée

La promotion de la terreur dans cette école de l’AP se retrouve également dans les activités de l’école. Lors d’une exposition scolaire en l’honneur de l’ancien président de l’AP, Arafat, le mouvement de jeunesse Shabiba du Fatah a glorifié plusieurs meurtriers terroristes en affichant bien en vue leurs photos.

Parmi ceux-ci: Dalal Mughrabi – qui a dirigé le meurtre de 37 personnes, dont 12 enfants, Abu Jihad, responsable du meurtre de 125 personnes. Marwan Barghouti, reconnu coupable d’avoir planifié trois attaques terroristes au cours desquelles 5 personnes ont été assassinées. Enfin, le fondateur du Hamas Ahmed Yassin, responsable du meurtre de centaines de personnes dans les attentats-suicides du Hamas.

SOURCE: Palestinian Media Watch

Une pensée sur “Ce que lisent les écolières palestiniennes en entrant dans leur lycée

  • Avatar
    9 décembre 2019 à 14 h 00 min
    Permalink

    Alors l’UNWRA quand allez vous enfin faire le boulot pour lequel vous êtes grassement payé au lieu de distiller votre haine antisémite.
    ROSA

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *