Ce que les Israéliens peuvent apprendre des gilets jaunes

 

La France profonde est dans la rue. Elle est là, mature, mobilisée dans le combat politique contre son gouvernement. Si vous êtes comme moi, alors posons-nous un instant et essayons de comprendre l’évènement peu anonyme. Les «Gilets jaunes» mettent leur pays dans une impasse afin de l’obliger à se faire face, ils nous instruisent aussi d’un enseignement plus que précieux de nos jours: amener les politiciens à écouter vos revendications et entendre votre ras le bol grâce à des manifestations courageuses. Par Rony Akrich.

L’exacerbation des gilets jaunes est plus que sérieuse, elle vient de loin, plusieurs années d’un libéralisme exacerbé aux dépens des masses laborieuses et des classes moyennes. Il faut entendre et comprendre, avec beaucoup d’égards vis à vis de ceux qui souffrent, cette voix venue signifier et témoigner de plus de 40 ans de mal-être émergeant aujourd’hui.

Tout au long de ces semaines d’initiatives et d’opérations populaires, le monde rural a prouvé aux gouvernants que la populace et les bouseux n’étaient pas quantité négligeable.

Permettez-moi de rêver un peu à mon Etat hébreu où l’assemblée nationale serait réellement représentative, où chaque député serait un digne délégué directement élu par ses citoyens et non par un parti politique inutile, car non représentatif.

On doit pouvoir imposer la fortune au nom de la responsabilité collective et nationale.
Serait-ce humiliant de partager plus lorsque l’on a plus ? Nul ne leur demande de ne plus être riche mais de participer à ce que les pauvres soient moins pauvres? Il faut certes agir contre le dérèglement climatique car cela nous concerne tous et toutes, nous les créatures, nous le monde, mais cela doit se faire en parallèle d’une lutte sans merci contre les disparités socio-économiques, une conjugaison foncière, du mieux-vivre et du mieux-être.

Il convient de noter que le peuple français mobilisé et les manifestants au gilet jaune ont souffert avec abnégations nombre de sacrifices personnels pour se faire entendre. Plusieurs personnes ont été tuées dans des circonstances diverses, plus d’un millier ont été arrêtées et nombreux sont blessés, quelquefois meurtris dans leur chair.

Ils sont beaucoup plus exigeants vis à vis de leur gouvernement que nous.

Mais, comme cela s’est déroulé à Amona (Israël), les comportements violents des forces de police, les abus de pouvoir brutaux exercés contre les manifestants éveillent plus que jamais notre inquiétude. Les évènements de France sont certainement conséquents d’une longue histoire militante et activiste, des grèves aux manifestations, des révoltes aux révolutions, les Français savent, lorsqu’ils le veulent, se mobiliser et monter au créneau.

Ils sont beaucoup plus exigeants vis à vis de leur gouvernement et de leurs représentants que nous. Les gilets jaunes demeurent fidèles à leurs combats suffisamment de temps et jamais ne s’abandonnent au premier signe d’un succès tout relatif.
Ils connaissent le poids politique de leur mobilisation. Ils savent pertinemment quand agir, comment faire et où déstabiliser.

Il existe une conscience collective, source de socialisation sur le terrain, assurée de son pouvoir et prête à la résistance au long cours, car certaine de son bon droit. Les peuples, y compris le mien, devront, tôt ou tard, prendre exemple sur l’esprit déterminé des gilets jaunes et se persuader de pouvoir engager le changement pour demain.
Les occidentaux affrontent des hommes politiques charismatiques, photogéniques, très people et soi-disant libéraux, ayant vendu leur âme au dieu Mammon. Très attachés aux valeurs progressistes, démocratiques et néo-libérales, ils tentent d’améliorer un peu tout avec énormément de fioritures, de poudre aux yeux, sur les corps moribonds des travailleurs enchaînés et des cadres serviles.

Si les Israéliens tirent une quelconque leçon des Français

Nous, Israéliens, devons faire face à nos loups politiques, très souvent d’anciens militaires de haut rang sans grande expérience étatique, et une polarisation des partis de gauche et de droite. Beaucoup sont fourbes, arbitraires, narcissiques et maladifs face à leurs illusions de grandeur, ils ménagent essentiellement la chèvre et le chou en politique étrangère. Ils soutiennent passionnément les lois du marché, l’économie libérale et le capitalisme exacerbé. Des représentants élus, mais par qui, plus souvent affables au bien d’avoir, et indignes de leur distinction, peu soucieux d’un devenir juste, bon et vrai pour notre société.

Si les Israéliens tirent une quelconque leçon des Français, il leur faudrait alors adopter une attitude de méfiance extrême à l’égard de ces quelques riches et puissants, seuls maitres d’œuvre à bord de l’industrie, du commerce national et alliés indéfectibles de nos chers politiciens. CQFD! Soyons clair, il est plus que nécessaire pour le monde du travail ouvrier, agricole et cadres moyens, en Israël, de prendre pleinement conscience de soi et de sa classe.

Ils sont peu et ont le plus. Ils sont la majorité et n’ont que des miettes. Le peuple peut et doit exercer son ascendance démocratique (Demos=du peuple et Cratos=le pouvoir), là est son seul pouvoir!

Rony Akrich

Rony Akrich

Rony Akrich 62 ans (les Passions d'un Hebreu) enseigne l'historiosophie biblique, il est l'auteur de 3 ouvrages sur la pensee Hebraique et ecrit nombre de chroniques et aphorismes en hebreu et francais. Il est le fondateur du "Cafe Daat" a Jerusalem (une forme d'universite populaire). Il reside a Kiriat Arba en Judee, pere de 7 enfants et 19 petits enfants

2 pensées sur “Ce que les Israéliens peuvent apprendre des gilets jaunes

  • 23 janvier 2019 à 9:45
    Permalink

    J’ai lu l’article de ce Monsieur, je ne suis pas tout à fait d’accord, cette population, ne se sont pas mobilisée pour maintenir la retraite à 60 ans, le maintient du service publique qui sont menacé, non pas d’aujourd’hui, mais depuis plusieurs décennies… Ils croient avant gagné quelque chose, que du vent la récitation de Macron sur les lâchés de lestes, nous démontre de la poudre aux yeux : Les fameux 100 euros d’augmentation par exemple, est une prime et non se rajoutant sur le taux horaire existant et les heures supplémentaires défiscalisées, là aussi, vu, que les heures supplémentaire sont calculé sur le taux horaire et non sur la prime qui d’ailleurs cette prime peut disparaître dans le temps, contrairement aux taux horaires, que lui peut d’augmenter ou stagner !!! Défiscaliser, c’est aussi moins d’argent à rentrer dans les caisses, c’est fragiliser plusieurs pans de l’économie, la retraire, la sécurité sociale, le veuvage, etc…. Vous parlez d’élection, Mais dans l’Hexagone, est bien en arrière par rapport à Israël, le pouvoir aux Peuples en démontre bien, pour se présenter, à la présidence il faut que le candidat est au moins 500 signatures de maires, député es, etc… Après c’est la présentation des listes dans les médias, une fois sur, et rarement 2 fois, sauf, pour les même pour allez au 2ème tour de la présidentiel, se sont les 2 premiers les autres virés !!! Les législatives, moins de 12,5 % d’électeurs, vous ne pouvez pas vous représenter au 2ème tours, Vous en Israël, vous avez un seul tour à la proportionnelle ….De plus, ils ne parlent pas de remise en cause de ces élections, ils demandent les élections à thèmes ex: OUI ou Non pour le nucléaire, pour ou contre l’émigration etc Sur ce pour terminer, Notre Dame des Landes, pour ou contre du nouvel aéroport, la population lors d’un vote Démocratique est favorable, mais ce nouveau président en à décidé autrement l’abandon du projet 2ème exemples: Lors des élections pour ou contre sur l’Europe sous sarkozy, la population à dit NON majoritairement, et cette andouille l’a modifié en son nom et en sa faveur par OUI, autrement dit, Les votes Démocratique si elles vont dans le sens du pouvoir, ils seront accordés sinon rejetée ….. Je préfère, les votes Israéliens, même comme vous dites vous préférez l’individu en question, mais la tête de liste, est un individu, pour ce qui concerne les anciens de l’armée, eux ont une vue, plus globale de la situation sécuritaire, que n’importe qu’elle autre personne, il faut se remettre en question avant et voir l’événement se porter au delà, de nous même , se projeter ….Sur ce bonne soirée et heureuse années 2019 de bonheurs à Toutes & tous …….!

    Répondre
  • 27 janvier 2019 à 10:24
    Permalink

    Dans les valeurs du judaïsme, il y a le partage, la justice, le respect de l’autre, de la santé, etc… Malheureusement, en Israël, quelques familles monopolisent les richesses et rendent la vie dure au peuple, avec l’assentiment de la classe politique dominante. Plusieurs associations luttent en Israël, pour le plus grand nombre. Les « Nikion Kapaïm », par exemple, dénoncent certains dysfonctionnement : la vie 30% plus chère qu’en France ( à cause des monopoles ), la pollution ( les plateformes de gaz trop près des côtes, les usines polluantes dans les villes…), les problèmes sanitaires dans les hôpitaux, etc… Quels partis politiques vont s’emparer de ces questions et les mettre à l’ordre du jour ? Merci, Rony, pour votre article.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *