Ce que le mufti de Jérusalem a osé dire au Prince William

 

Toute visite officielle en Israël relève de l’équilibrisme. Beaucoup s’y sont cassé les dents et le prince William, en visite à Jérusalem la semaine dernière a souvent dû serrer…les dents.

Aucune fausse note pour la partie dite « facile » de la visite princière du prince William en Israël et dans les territoires administrés par l’Autorité palestinienne.

A Yaffo, il s’est montré généreux en sourire. Sur les plages de Tel-Aviv, il n’a refusé aucun selfie. Avec Binyamin Netanyahou et son épouse, le Duc de Cambridge n’a pas fait une seule fausse note, ni même avec Mahmoud Abbas Mais lorsqu’il s’est rendu à la mosquée d’al-Aqsa, accompagné de responsables du département du Waqfs islamique à Jérusalem, il n’en a pas cru ses oreilles.

Pourtant, l’’ambassadeur de Grande-Bretagne en Israël avait bien précisé qu’il ne s’agissait pas d’une visite politique. La présence de l’héritier en second du trône britannique, doit démontrer « les liens puissants qui unissent la Grande-Bretagne et Israël ». Et si le prince s’est rendu dans les « territoires palestiniens », c’est uniquement « par souci d’équilibre ».

Le mufti en grande forme

Mais il faut dire que le mufti de Jérusalem était très grande forme. Alors qu’il évoquait l’importance de la mosquée d’al-Aqsa aux yeux des musulmans, il n’a pas pu « s’empêcher ». Le voici, cité par « Paldf » sur Twitter (Paldf se définit comme le plus grand réseau de dialogue en ligne palestinien).

« L’esplanade des mosquées (le Mont du Temple : ndlr) appartient aux seuls musulmans. Les Juifs n’ont aucuns liens avec ce site ».

En bon diplomate débutant, William a écouté, esquissé un léger sourire forcé puis a changé de sujet. Il faut dire que sa prochaine étape, à quelques mètres de là était consacrée … au Kotel, le mur occidental, dernier vestige des deux Temples juifs. N’en déplaise au mufti !

David Sebban

David Sebban

Fondateur et Rédacteur en chef de Coolamnews. Journaliste TV et Radio, formateur et enseignant en communication, David est spécialisé dans l'actualité proche-orientale en général et israélienne en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *