Ce que le monde feint d’ignorer sur l’Autorité palestinienne

Voici 3 informations qui sont, en Israël, de notoriété publique pour peu que l’on s’intéresse réellement à la nature du régime du Fatah, le parti au pouvoir à Ramallah qui a tout au long des 50 dernières années dicté l’ordre du jour et le sort des Arabes palestiniens.

Coolamnews a sélectionné ces trois exemples car ils n’ont pratiquement jamais fait l’objet de reportages, de critiques voire même d’intérêt auprès de la presse bien-pensante, jamais avare de commentaires nauséabonds, lorsqu’il s’agit de tirer à boulets rouge sur Israël.

Les conditions de la normalisation

Les érudits palestiniens ne sont pas opposés à une « normalisation » avec l’Etat d’Israël, à la condition que les Juifs soient des « dhimmis » dans un 23ème état arabe… Autrement, ils ont émis « une fatwa », une ordonnance interdisant formellement tout accord avec Israël, parce que « haram », interdit par les textes religieux.

Déjà en 1935, une fatwa d’érudits réunis à Jérusalem interdit toute vente de terrains arabes aux Juifs. En 1936, une fatwa de l’Université d’al Azhar du Caire prescrit comme un devoir le « jihad » pour libérer la Palestine de l’emprise juive. En 1989, 60 éminents érudits de 18 pays ont décrété qu’il était interdit de céder toute parcelle de Palestine aux Juifs. On est loin de la modération et des annonces de réforme de l’Islam ou du Coran.

La torture

L’horrible torture pratiquée par l’AP dans ses prisons et centres de détention n’est dénoncée par aucun organe occidental. Un seul exemple : à la prison centrale de Jéricho, le détenu, après avoir été frappé par une dizaine de gardes, est soumis à la position « shabah », mains menottées et pendu au plafond pendant des heures, la frappe se poursuivant sur tout le corps… De nombreux Palestiniens sont morts sous la torture.

L’incitation à la haine

En 2019, 164 posts sur la page Facebook du Fatah, principal vecteur de sa propagande, glorifient le terrorisme et l’assassinat de Juifs. Pour l’heure, les grandes chancelleries occidentales ne semblent s’intéresser qu’au paiement des salaires des terroristes palestiniens par l’AP. On avance mais à pas de liliputien…

9 pensées sur “Ce que le monde feint d’ignorer sur l’Autorité palestinienne

  • Avatar
    16 mars 2017 à 8 h 19 min
    Permalink

    Merci de diffuser ces informations

    Répondre
  • Avatar
    16 mars 2017 à 9 h 00 min
    Permalink

    L’immunité internationale pour l’Autorité palestinienne…

    Répondre
  • Avatar
    16 mars 2017 à 9 h 01 min
    Permalink

    L’olp ? C’est bien cette organisation crée en 1964 pour libérer les territoires occupés en 1967?

    Ils ne sont pas à une contradiction près…

    Répondre
    • Avatar
      17 mars 2017 à 11 h 06 min
      Permalink

      yes

      Mais oui, c’était pour chasser le petit Roi de Jordanie ….qui occupait le pays d’Israël ( JUDEE SAMARIE)

      Répondre
  • Avatar
    16 mars 2017 à 12 h 52 min
    Permalink

    Alors ce que je ne comprends pas c’est qu’Israel, veut negocier avec ces criminels.

    Dans quel monde sommes nous

    Répondre
  • Avatar
    17 mars 2017 à 11 h 03 min
    Permalink

    Avant toute négociation que TRUMP veut enclencher , il faut que L’AP, l’OLP, fasse un communiqué officiel que l’ETAT JUIF est, et restera souverain quoi qu’il arrive , quel que soit un nouvel ETAT inventé autour de lui !!!

    Cela pourrait être un ETAT Autonome en zone A et B ou un ETAT au SinaÏ ou un ETAT à cheval entre Syrie et Jordanie le lieu de provenance de ces dits palestiniens !

    Répondre
  • Avatar
    16 novembre 2020 à 11 h 32 min
    Permalink

    Ce qui n’est pas montré est faux !
    Or, la force des arabes est d’étaler ses morts, ses martyrs, quand les juifs ont devoir de couvrir l’impureté de la mort.
    Voilà pourquoi et comment les arabes ont gagné la guerre d’opinion mondiale.

    Si une caméra cachée pouvait entrer dans les prisons du Fatah ou du Hamas, les choses changeraient radicalement.

    Un exemple parmi des milliers : le nombre de demandes d’asile d’homosexuels arabes auprès des autorités israéliennes. Non seulement beaucoup ont été emprisonnés, violés par les gardiens mais s’ils en sortaient vivants, ils étaient devenus fous ou se traînaient vers la frontière avec Israel pour demander de l’aide.

    LES IMAGES sont les seules preuves dans ces sociétés devenues antisémites par procuration et manipulations de l’image.

    Israel n’a pas su réagir et donner le change. Les bonnes paroles s’envolent. Les justifications sont inutiles même au plus haut niveau (L’ONU) et les instances européennes.

    Ce qui est triste c’est que le TRASH l’emporte sur la dignité et la vérité.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *