Ce qu’a dit le président de Harvard à propos d’Israël

Le président de l’Université de Harvard, Lawrence S. Bacow, a déclaré: «Israël a démontré au monde qu’un pays ou une région n’a pas besoin d’être riche en ressources naturelles pour être un pays riche».

Israël le fait, a-t-il poursuivi, «en créant, en agrégeant et en agissant comme un aimant pour le capital humain. Nous vivons actuellement dans un monde où le seul capital vraiment rare est le capital humain. »

Les remarques de Bacow ont été faites lors de la réception d’un doctorat honorifique de l’Université de Haïfa le 15 mars. Une distinction attribuée en reconnaissance de son leadership mondial dans l’enseignement supérieur, redéfinissant le rôle essentiel que jouent les universités dans le développement et le soutien des communautés, et son plaidoyer pour l’importance de la diversité dans l’éducation.

« Attiré par Israël »

Les deux universités collaborent depuis plus d’une décennie dans des domaines tels que les sciences marines, l’archéologie et les études environnementales.

Actuellement, les universités de Harvard et Haïfa. mènent un grand projet conjoint sur l’étiologie des grands mammifères marins. Une initiative, prédit le président Bacow, qui «pourrait changer ce que nous savons de certains des animaux les plus extraordinaires de la planète».

Bacow a déclaré que les gens du monde entier sont attirés par les universités israéliennes pour étudier. Ils «sont attirés par Israël par l’opportunité qui existe».

«Harvard et l’Université de Haïfa, dans leurs efforts inlassables qu’ils inspirent et permettent, n’ont jamais été aussi importants pour la société qu’ils ne le sont maintenant», a ajouté Bacow.

SOURCE: Israel21c

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *