Ce n’est pas une intifada de terroristes isolés, mais une intifada du Hamas aidé par ISIS

Une nouvelle étude d’un expert en terrorisme avance qu’Israël n’a pas affaire à des attaquants individuels, mais plutôt à un effort coordonné du Hamas, qui est expérimenté pour couvrir ses pistes. Cependant, tous les appareils de sécurité sont encore convaincus que nous faisons face à une intifada de loups solitaires. Et tout le prouve pourtant…

De son côté, un haut responsable de Tsahal avoue que la coopération entre le Hamas et ISIS s’accroit et est plus actuelle que jamais. Quels sont les liens entre les deux affirmations ? ISIS n’a-t-il pas déclaré que son combat dans le Sinaî le rapprochait d’Israël ?

Le Coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires palestiniens (COGAT), le général Yoav Morechai, révèle que les terroristes du Hamas vont se battre dans le Sinaï, tandis que les terroristes d’ISIS, sont traités dans les hôpitaux gazaouis. Cette pénétration des activités des uns et des autres n’existe que parce que tous les mouvements terroristes, incluant le Fatah, n’ont qu’un objectif commun : le djihad et la destruction d’Israël.

Mordechai a mentionné dans une interview que c’est un militant salafiste de Gaza, Mahmoud Z., qui coordonne les opérations entre le Hamas et ISIS, alors qu’on lui a rapporté qu’un militant du Sinaï, Ibrahim Abu Qorei, a reçu un traitement médical à Gaza. Les commentaires de COGAT sont destinés à mettre en lumière la forte connexion entre ISIS dans le Sinaï et le Hamas à Gaza.

Pendant ce temps, les responsables de la sécurité israélienne ont révélé que le Hamas a permis aux leaders salafistes de quitter Gaza pour le Sinaï à participer à la lutte contre l’armée égyptienne, et par là-même influer sur la coordination sécuritaire entre l’Egypte et Israël.

Les responsables de la sécurité israélienne ont également affirmé que le Hamas continue d’aider ISIS dans le traitement de ses blessés dans les hôpitaux de Gaza. Ibrahim Abu Al-Qorei, un militant ISIS, a récemment reçu un traitement dans un hôpital de Gaza avec l’aide de Mahmoud Tawfiq Satiri, un militant du Hamas.

Mordechai a ajouté qu’Israël a découvert que le Hamas tente d’exploiter la frontière d’Erez entre Israël et Gaza à des fins terroristes. Mais ce n’est pas tout. Le lien est plus profond. L’incitation au terrorisme se retrouve aussi bien au Hamas, à ISIS qu’au Fatah, avec la même sublimation des martyrs et les mêmes louanges des jeunes terroristes sur les réseaux sociaux.

Et le même expert militaire a découvert, selon certains recoupements, que les attentats étaient incroyablement bien combinés dans le temps, parfois avec une heure de différence entre deux attaques, de façon à augmenter leur impact. Un organisation dans le temps et une discrétion de l’action apprise en Syrie ? Il est vrai que ce ne sont là que des supputations car aucun document ne vient étayer la thèse, mais les observations des experts militaires sont assez révélatrices pour permettre de tirer certaines hypothèses.

3 pensées sur “Ce n’est pas une intifada de terroristes isolés, mais une intifada du Hamas aidé par ISIS

  • 13 mars 2016 à 2:26
    Permalink

    Une meute de « loups solitaires  » en somme !!

    Répondre
  • 13 mars 2016 à 5:28
    Permalink

    Et tout le monde occidental fait, comme si c’etait simplement israel qui est concerné, alors que cette interpenetratuon de mouvements terroristes ne fait que s’entrainner avant de s’en prendre au reste du monde.

    Répondre
  • 13 mars 2016 à 8:37
    Permalink

    L establishment regime netaniaywho insistes a faire avaler a la population le loup solitaire pour cacher l inconpetence a chaque level du pays.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *