Ce ne sont pas des Talibanes mais une secte « juive »

Non, ce ne sont pas des Talibanes : « Ces femmes dissimulées entièrement sous ces oripeaux sont bien des juives » !

Des femmes entièrement enfermées, de la tête aux pieds dans de longs pans de drap noir du style des niqabs plébiscités dans les pays arabes par les pratiquants d’un islam plus que rigoriste comme peut l’être, heureusement de façon tout à fait exceptionnelle, le judaïsme !

Des juives ultra-orthodoxes complètement soumises à un rabbin d’origine israélienne, un certain Shlomo Erez Helbrans Elbarnes né en 1962, mort par noyade le 7 juillet 2017 au Mexique dans une rivière où il s’était aventuré pour une immersion rituelle.

Un de ces rites qu’applique tous les jours ce groupe hors de tout, « Lev Tahor »,   (cœur pur en hébreu), une forme extrême d’un judaïsme ultra-orthodoxe apparue dans les années 1980.

Les enfants des Talibanes Juives
Les enfants des Talibanes Juives

Ce rabbin-gourou et sa communauté forte de plus de 500 personnes surnommés les « Talibans juifs » sur laquelle il régnait en despote absolu avaient dû quitter Israël, le Canada et le Royaume-Uni dans un contexte de plaintes pour violences contre enfants.

Des documents internes de Lev Tahor montrent que Shlomo Helbrans a obligé ses partisans à appliquer quoi qu’il arrive, les principes suivants, (entre autres).

Principes de Lev Tahor

Chacun doit dédier complètement son esprit au chef de Lev Tahor. Il doit lui soumettre son âme, ses pensées et sa volonté.

Chaque homme accepte que ses descendants et les descendants de ses descendants soient soumis jusqu’à la fin de toutes les générations à la volonté du chef de Lev Tahor. Cela devrait être dit ouvertement au chef lui-même.

Chacun doit être prêt à tout moment de la journée, que ce soit le Shabbat ou le Yom Tov, été comme hiver, en bonne santé ou malade, à répondre aux demandes du leader.

Qu’il s’agisse d’un jeune homme ou d’un vieil homme, les vierges et les femmes doivent accepter toute demande du chef.

Chacun doit accepter de se débarrasser de tous ses besoins physiques, y compris manger, dormir et se reposer jusqu’à ce qu’il réalise les désirs du chef.

Au début des prières du matin, il est du devoir de chacun de répéter tout ce qui précède, à pleine voix… Etc., etc.

Voir video ci dessous :

Le fils pire que le père

Et les horreurs à ce sujet de continuer inexorablement : Repris par son fils Nachman Helbrans, encore plus radical que son géniteur de père, appuyé d’autres fanatiques du genre Mayer Rosner, Yankel. et Yoel Weingarten, le culte de Lev Tahor sévit actuellement au Guatemala plus rigoureux que jamais.

Et de faire état d’une mère, extradée, excommuniée par la secte et qui a été attaquée avec des couteaux, des pierres et des coups de feu pour avoir tenté de sauver ses enfants, y compris une fille de 13 ans mariée et mariée de force, enceinte de 8 mois.

La presse fait état d’une autre femme échappée de la secte qui elle aussi a décrit les punitions infligées : «Les rabbins de la secte ont senti que j’avais péché et m’ont ordonné de recevoir 39 coups de fouet. Comme 39 coups de fouet peuvent entraîner la mort, ils ont divisé les coups de fouet en séries de trois…

… Rebbitzen Teller avait même été attaquée par des membres du culte armés de fusils, de couteaux et de pierres pour avoir tenté de sortir ses enfants de là

… Il y a deux semaines, un raid de plus de 100 policiers guatémaltèques lourdement armés n’a pas réussi à porter secours à trois enfants enlevés une nouvelle fois et probablement déplacés de l’enceinte avant que la police n’arrive à l’extérieur de la clôture en barbelés.

Source : ( YWN Israel Desk – Jerusalem / Crédit photo: BeChadrei Chareidim )

Bely Landerer

Bely Landerer

Avec Bely, Coolamnews vous propose un œil iconoclaste terriblement avide du monde qui l’entoure

5 pensées sur “Ce ne sont pas des Talibanes mais une secte « juive »

  • 25 novembre 2018 à 8:51
    Permalink

    La prison où l asile pour les chefs de cette secte, et la cure de desintoxication pour les adeptes !

    Répondre
  • 26 novembre 2018 à 11:56
    Permalink

    A part le déguisement en juifs de l’est de l’europe pour les hommes, il n’y a rien de juif dans cette secte.
    Ne serait-ce qu’un des principes fondamentaux du judaïsme, « tu ne pratiqueras pas l’idolatrie », qui est pour ces gens, le culte de leur leader.
    Titre accrocheur mais erroné, ce n’est pas une secte juive.

    Répondre
    • 28 novembre 2018 à 4:25
      Permalink

      Arrêtez de vous voiler la face, ces juifs représentent une partie non négligeable des juifs ultras-orthodoxes, avec les Netourei Karta, ce sont les plus extrémistes, ils vont au bout du bout de ce que nos plus anciens preconisent, si on ne met pas fin à cette fausse idée, celle qui voudrait faire croire que ces fous ne sont qu’une infime minorité, on se préparera des lendemains étonnants, très dangereux pour la paix civile entre les deux parties du peuple juif, je ne suis plus étonné après avoir vu ce reportage, un de plus, que ce sont bien les juifs et leur guerre intra-communautaire qui a causé la destruction de nos deux temples.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *