Ce fut le gâteau le plus spectaculaire pour Chavouot

Pour Chavouot nous avons l’habitude de faire des gâteaux au fromage et de consommer des plats halavi (lactés) car la Torah est comparée à du lait. Voici le gâteau, ou plutôt l’oeuvre couronnée cette année du titre du gâteau le plus spectaculaire de Chavouot.

Vous prendrez-bien une part de ce gâteau ? Un bout de Sefer Thora, de Teba, de Aron Hakodesh, un un simple banc ?

Le gâteau le plus spectaculaire de chavouot
Le gâteau le plus spectaculaire de Chavouot

Prendre un repas lacté et un gâteau au fromage à Chavouot est devenu une tradition solide. Mais quelle en est l’origine ? Voici une des multiples explications

Lors du don de la Torah au Mont Sinaï, le peuple juif reçut à ce moment-là les instructions relatives à l’abattage des animaux et à la préparation de la viande pour la consommation. Jusque là, les Hébreux n’avaient pas reçu ces lois et donc toute leur viande ainsi que leurs ustensils furent dès lors considérées comme « non cachères ». La seule autre possibilité qui s’offrit à eux fut donc de manger des laitages qui sont des aliments qui ne nécessitent aucune préparation préalable.

Une question se pose, toutefois : Pourquoi les Hébreux n’ont-ils pas tout simplement abattu de nouvelles bêtes, « cachérisé » leurs ustensils avec de l’eau bouillante (hagala) et cuisiné de nouveaux plats de viande ?

La réponse est que la révélation au Mont Sinaï eut lieu le Chabat, un jour durant lequel l’abattage et la cuisine sont prohibées.

Fait étonnant, ce jour au Mont Sinaï fut la première fois que les Hébreux consommèrent des produits laitiers. Il existait une interdiction globale de « manger une partie d’un animal vivant » (éver min ha’haï), qui devait en toute logique inclure également le lait puisqu’il est le produit d’un animal vivant. Ever min ha’haï est en fait l’une des Sept Lois Noahides que les Hébreux observaient avant le don de la Torah (et qui s’appliquent à toute l’humanité depuis l’époque de Noé).

Toutefois, en recevant la Torah, qui parle de la Terre d’Israël comme étant celle « où coulent le lait et le miel » (Exode 3:18), les produits lactés sont devenus autorisés aux Hébreux. En d’autres termes, au même moment où leur viande est devenue interdite, les laitages sont devenus permis. Ils consommèrent des produits laitiers durant ce premier Chavouot et c’est la raison pour laquelle nous le faisons également aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *