Campagne contre le soutien de Facebook au terrorisme palestinien

Shurat Hadin, organisation israélienne de défense des droits civiques, a publié aujourd’hui une vidéo YouTube dans le cadre d’une campagne visant à soutenir ses deux procès majeurs contre Facebook pour incitation au terrorisme.

La vidéo intervient peu après une attaque aux coups de couteau et à l’aide d’une voiture perpétrée par un étudiant musulman de l’université d’état de l’Ohio la semaine dernière qui a suivi de près un message de haine publié sur sa page de Facebook.

La vidéo, « Qui est derrière la terreur? Rewind! » est inspirée par le film « Memento », elle s’ouvre avec un reportage en slow-motion d’un attentat terroriste à New York, puis rebobine le temps 10 minutes, puis deux heures, puis 24 heures, puis trois mois, pour montrer les moments clés où Facebook a aidé à inciter le terroriste à agir.

« Facebook et d’autres plates-formes de médias sociaux sont devenus un élément crucial pour la terreur internationale, comme les armes à feu, les bombes et l’argent », a déclaré Nitsana Darshan-Leitner, fondatrice de Shurat HaDin – Israel Law Center. « Pendant des années, Facebook a continué à fournir une plate-forme pour l’incitation au terrorisme en dépit d’avertissements répétés. Cela est devenu l’une des principales menaces mondiales actuelles. Les plates-formes de médias sociaux veulent croire que la terreur n’a rien à voir avec eux et qu’ils ont une immunité illimitée et peuvent faire ce qu’ils veulent. Nous allons y mettre un terme. »

Le premier procès de Shurat HaDin contre Facebook, Cohen c. Facebook, a été déposé après la vague d’attaques lancées en 2015 pour empêcher les terroristes palestiniens d’inciter à des attaques violentes contre des citoyens et des juifs israéliens sur sa plateforme internet.

« On ne peut pas transférer même un seul dollar au Hamas parce que les banques ne permettent pas de faire des transactions avec des terroristes, mais le Hamas et les responsables connus du Hamas peuvent ouvrir des pages Facebook et utiliser Facebook pour recruter des terroristes et agrandir leur réseau », a déclaré Robert J. Tolchin, avocat de Shurat HaDin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *