Cambon/Balfour : le soutien oublié du Quai d’Orsay au Sionisme

e 2 novembre dernier, nous avons fêté le centenaire de la déclaration Balfour. L’histoire en garde une trace un peu abusive tant dans son texte que dans son apparition.

Tout a lieu au cours de la première guerre mondiale, les nationalismes avaient fleuri de par le monde et ébranlaient les chaines des empires ; les Juifs n’avaient pas échappé au rêve de l’émancipation des peuples. Cette déclaration Balfour n’est pas la première déclaration étatique en faveur de la naissance d’un Etat juif mais on lui attribue généralement la maternité d’un Etat d’Israël pourtant déjà en gestation avancée : avec le sionisme politique, l’entité politique juive avait, déjà avant la guerre mondiale, émergé avec ses institutions (partis politiques, syndicats, écoles, dispensaires…) et avec le choix de l’hébreu pour langue nationale. Ceci est une réalité de l’état des lieux, occultée aujourd’hui. D’ailleurs, le constatant, de petits mouvements nationalistes arabes anti-ottomans à Haïfa et à Jaffa, appelaient à s’opposer à l’immigration juive.Lire la suite sur jforum.fr